Suite et pas fin de l’affaire Lamine Diack, le PDS ironise sur des victoires malpropres de Macky et demande son audition

Un journal français révèle, en confirmant ce que nous dénoncions déjà à l’époque, le financement des campagnes de Macky SALL par l’argent sale et par des puissances étrangères qui ne pouvaient pardonner à Abdoulaye WADE de défendre d’abord les intérêts de notre pays, note le comité Directeur du PDS.

L’argent sale, l’argent de la triche, l’argent du dopage dans l’athlétisme, l’argent de la drogue du sport, l’argent de la corruption est au cœur des différentes campagnes de Macky SALL. Cet argent a financé sa campagne pour les élections municipales et locales de 2009, comme il a financé sa campagne pour l’élection présidentielle de 2012, nous dit un communiqué parvenu à notre rédaction.

Pour le PDS, les deux victoires qu’il a obtenues sont des victoires malpropres.

« Celui qui a déclaré solennellement aux Sénégalais que le socle de nos valeurs de sobriété, de vertu, de transparence et d’efficacité guidera sa gouvernance vient, par les révélations qui nous sont faites, d’être pris la main dans la poubelle où il s’est copieusement servi » charge Oumar Sarr et ses camarades.

Ils ajoutent d’ailleurs que les dénégations et autres cris au complot seront vains et notre peuple est en droit de s’interroger et de demander à Macky SALL de rendre compte et de s’expliquer devant les juges lorsqu’il lui sera demandé de le faire et il ne lui sera accordé aucune faveur ni immunité, puisqu’il y va de l’honneur de notre nation.

Habitué à l’argent facile qu’il garde pour lui même, sa famille et son clan, tout indique que les pratiques de corruption et d’ accaparement continuent avec et par la multiplication et la quasi généralisation des marchés de gré à gré.

« Aujourd’hui que les masques sont tombés, notre parti exige la libération immédiate et sans condition des prisonniers politiques, notamment Karim WADE notre candidat désigné à la prochaine élection présidentielle et que les nations unies ont déclaré arbitrairement détenu pour n’avoir pas bénéficié d’un procès équitable, respectant ses droits. Ceux dont tous les mandats sont marqués du sceau de l’ignominie et de l’argent sale, qui organisent des procès déclarés non équitables, qui condamnent et détiennent arbitrairement en prison un opposant politique et qui mettent notre pays au ban de la communauté mondiale par le non respect de sa signature internationale ne peuvent espérer avoir droit à un minimum d’honneur en restant aux commandes de notre pays » dit le comité Directeur du PDS.

Pour les bleus, la démission reste la seule porte de sortie pour les corrompus et les incompétents.

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles