Suite à la vague d’arrestation : le communiqué issu de la Conférence de presse d’IRA-Mauritanie tenue ce 16 janvier 2018

Communiqué : IRA-Mauritanie, déterminée à jouer pleinement son rôle d’organisation généraliste des droits humains et avant-gardiste, a organisé une marche pacifique de protestation contre l’impunité des crimes de sang et les disparitions forcées  qui continuent de prolonger le deuil de centaines de mauritaniennes et de mauritaniens, veuves, mères ou orphelins; contre  les poursuites judiciaires à caractère politique et la détention arbitraire.

A cette occasion et pour ces thèmes, les photos des martyrs d’Inal étaient arborées ainsi que celles des militants d’IRA – Mauritanie  incarcérés à Birmogrein ou du sénateur Mohamed ould Ghadda. Les slogans étaient scandés contre l’impunité, l’arbitraire, le racisme ou l’esclavage, des maux que le régime de Mohamed ould Abdelaziz ne cesse d’aggraver et d’alimenter.

 

Les bataillons de la police, très nombreux et lourdement armés, avec à leur tête, un inspecteur de police, tortionnaire notoire, du nom deMohamed Lemine ould Sidi, se lancèrent à l’assaut des manifestants pacifiques utilisant une violence gratuite, disproportionnée et indicible.

Et, malgré le nombre élevé de militants arrêtés, et les blessures très graves, notamment celles des militants Abdallahi Abou Diop (section IRA de Riyadh) et Abdallahi Hemmet (section IRA de Arafat); les deux blessés graves, transportés aux urgences de l’hôpital national de Nouakchott, se sont vus refuser la délivrance par la police de la réquisition sanitaire qui leur permet d’être soignés aussitôt et de  s’en prévaloir devant la loi. Cette obstruction à un droit élémentaire, relève de la pratique hors-la-loi des éléments tortionnaires qui gangrènent les différents corps sécuritaires en Mauritanie.

Néanmoins, IRA – Mauritanie se réserve le droit de poursuivre devant les juridictions nationales et internationales toutes les personnes impliquées dans ces crimes et délits.

IRA – Mauritanie  réitère aux tenants du régime, sa ferme détermination à continuer la lutte pour défaire le régime et obliger Mohamed ould Abdelaziz à respecter la loi et céder le pouvoir  à la date constitutionnelle de 2019.

IRA – Mauritanie convie la société civile et politique en Mauritanie, à rompre avec la résignation, la peur et la démission pour inaugurer des actions légales et pacifiques, de militantisme, à l’image de IRA – Mauritanie, car seule cette option pourra redonner l’initiative au peuple face à un pouvoir qui prospère sur le silence, la peur et l’inertie des élites et des populations.

IRA – Mauritanie  interpelle la communauté internationale pour qu’elle observe minutieusement, les comportements, les pratiques et les moyens, illégaux et prohibés, mis en œuvre par le régime de Mohamed ould Abdelaziz pour réduire toutes tentatives d’expression légale et pacifique, par le droit de manifester, de s’associer ou de s’exprimer.

IRA – Mauritanie convie toutes ses militantes et ses militants, à continuer la mobilisation, par l’expression de leur solidarité avec les détenus,  pour démystifier le pouvoir de l’oppression et de la contrefaçon.

 

Voici la liste des militants d’IRA – Mauritanie, arrêtes suite a la marche contre l’impunité et les détentions arbitraires le 15 janvier 2018.

1- Samba Sidi

2- Youssouf Mohamed

3-Sabbar Moussa

4-Mama Ahmed

5-Lalla Kory

6-Aicha Biram

7-Cheikh Samba

8-Sidi Mohamed Salem

9-Mohamed Hamidine

10-Abdallahi Abou Diop

11-Abdallahi Hemmett

12-Abbass Ely

13-Mohamed Lemine Rabi

Initiative De Resurgence Du Mouvement Abolitionniste En Mauritanie (IRA – Mauritanie)

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles