Sous une plainte pour négligence criminelle l’Hôpital de Diourbel se serait illustré dans le mauvais sens

Après le placement sous mandat de dépôt du présumé meurtrier, Jean Raphaël Badara Ndiaye qui a porté le coup mortel, la famille du défunt à décider de porter plainte contre l’hôpital régional Heinrich Lubke de Diourbel pour non-assistance à personne en danger de mort et négligence criminelle.

Ainsi l’affaire Elimane Ngom, du nom de cet adolescent ayant succombé à Diourbel jeudi dernier à ses blessures par arme blanche, n’a pas encore livré tous ses secrets, nous apprend ‘’L’As’’

Selon le grand frère du défunt, les blouses blanches de l’hôpital régional Heinrich Lubke lui ont demandé de transporter de ses propres moyens le blessé nuitamment à l’hôpital de Touba.

Un comportement qui a fortement écœuré la famille, puisque Elimane Ngom rendra l’âme deux jours plus tard.. Des sources proches de la famille renseignent que l’avocat Me Assane Dioma Ndiaye a été approché pour piloter le dossier.
Selon nos confrères, du côté de l’hôpital, on botte en touche ces accusations qualifiées de fausses, aussi bien par le directeur, Dr El Hadj Amadou Dieng et du chef du personnel, Dr Diallo.

D’après ces derniers, s’il y a une négligence dans cette affaire, elle se situe du côté de la famille qui aurait laissé le blessé sans soins pendant deux jours avant qu’il ne décède.

A les en croire, ce sont les accompagnants qui ont retourné Elimane Ngom chez eux sans prendre la peine de l’emmener se soigner pendant deux longs jours, nous dit ‘’L’As’’.

Par conséquent, aucun reproche ne peut être fait à l’hôpital régional Heinrich Lubke de Diourbel dans cette affaire. En tout état de cause, le procureur de la République auprès du tribunal de Grande instance de Diourbel s’est saisi de cette triste affaire qui devrait sans nul doute finir à la barre.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles