Souci d’apaisement du climat politique : le Chef de l’Etat togolais accorde une remise de peine à 7 détenus

Par décret présidentiel N°2018-121/PR en date du 16 juillet 2018, le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé a accordé une remise de la peine restant à courir à sept détenus à la prison civile de Lomé et de Kpalimé.

D’après le portail officiel, republiquetogolaise.com, cette décision présidentielle s’inscrit dans le cadre des mesures d’apaisement préconisées par les facilitateurs ghanéen et guinéen le 27 juin 2018, au terme des consultations qu’ils ont menées auprès du gouvernement, du parti au pouvoir et de la Coalition des 14 partis de l’opposition.

En effet, après avoir félicité le gouvernement pour les mesures d’apaisement déjà prises, ils l’ont encouragé à poursuivre la libération des personnes arrêtées au cours des récentes manifestations, nous dit-on.

A ces libérations par grâce présidentielle, s’ajoutent des décisions de mise en liberté provisoire au profit de 12 autres détenus à Mango.

Les deux facilitateurs ont promis de soumettre, au prochain sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao qui devrait se tenir le 30 juillet 2018, les principales préoccupations exprimées par les divers acteurs en vue d’une normalisation définitive de la situation politique.

 

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles