Son gendre dément la mort de l’ancien Président français Jacques Chirac

Frédéric Salat-Baroux, gendre de l’ancien Président français Jacques Chirac a déclaré, rejetant une rumeur sur la mort de l’ancien chef de l’Etat, que celui-ci est toujours à l’hôpital à Paris après avoir été atteint d’une infection pulmonaire le week-end dernier.

« Il n’y a rien à ajouter, le Président Chirac est traité pour une infection pulmonaire », a dit M. Salat-Baroux, qui fut aussi Secrétaire général de la présidence de la République à l’Elysée, dont les propos ont été cité par les médias locaux.

« Lors de cette période d’hospitalisation, nous demandons que sa paix, celle de son épouse, de sa fille et de son petit-fils soient respectées », a-t-il ajouté.

Les remarques de M. Salat-Baroux sont intervenues après que l’ancienne ministre française du logement Christine Boutin ait fait mention de la « Mort de Chirac » sur son compte Twitter.

Bernadette Chirac, l’épouse de l’ancien Président, a également été hospitalisée mercredi « pour se reposer et récupérer », a par ailleurs précisé M. Salat-Baroux.

L’ancien chef de l’Etat, âgé de 83 ans, a été transporté dimanche à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

L’ancien Premier ministre Alain Juppé, un proche allié de Jacques Chirac, a envoyé un message sur Twitter, souhaitant qu’il soit en mesure « de vaincre la maladie et de récupérer rapidement ».

Sur son compte Twitter, l’ex-président Nicolas Sarkozy, qui fut ministre de l’Intérieur dans le gouvernement de Jacques Chirac de 2005 à 2007, a écrit : « Je pense, en ce moment, à Jacques Chirac. J’espère qu’il récupèrera le plus tôt possible ».

Jacques Chirac a été Président de la France entre 1995 et 2007. Débutant sa carrière en tant que fonctionnaire de haut niveau, ce tenant du centre-droit a été premier ministre sous le président socialiste François Mitterrand. Avant cela, il avait également été en charge des portefeuilles ministériels de l’agriculture et de l’intérieur sous le mandat du président Georges Pompidou dans les années 1970.

Source china.org.cn

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles