Somalie : au moins quatre morts dans l’explosion d’une voiture piégée à Mogadiscio

Au moins quatre personnes ont été tuées et cinq blessées par l’explosion d’une voiture piégée mercredi dans l’une des plus importantes artères de la capitale somalienne Mogadiscio, a annoncé la police.

« Pour l’instant, nous pouvons confirmer un bilan de quatre morts et cinq blessés », a déclaré le chef adjoint de la police somalienne Zakia Hussein sur Twitter.

De son côté, le directeur du service d’ambulances privées Aamin, Abdulkadir Abdirahman Adan, a indiqué que ses équipes avaient évacué treize blessés et un mort.

« L’explosion a été énorme et j’ai vu de la fumée et des éclats d’obus partout dans les environs. La police a bouclé la rue et des ambulances se précipitaient sur place pour récupérer les victimes », a raconté un témoin, Mohamed Abdikarin.

L’explosion a eu lieu le long de la rue Maka Al-Mukarama malgré la récente augmentation du nombre de checkpoints policiers à Mogadiscio à la suite d’une recrudescence des attentats à la bombe commis par les insurgés islamistes shebab, liés à Al-Qaïda.

Le 28 mars, une voiture piégée avait foncé dans un restaurant tuant 15 personnes, quelques jours seulement après une attaque lancée par les shebab contre un complexe administratif à Mogadiscio, qui avait fait 11 morts, dont le vice-ministre du Travail.

Plusieurs attentats à la bombe de moindre envergure ont également eu lieu dans la capitale.

Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab ont ensuite perdu l’essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d’où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats suicide y compris dans la capitale, contre des objectifs gouvernementaux, sécuritaires ou civils.

Ils ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 22.000 hommes de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom).

Source VOA Afrique

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles