Situation en Gambie Les chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO examinent des mesures soumises à leur appréciation

La présidente du Liberia et présidente en exercice de la Cedeao, Mme Ellen Johnson-Sirleaf, a invité la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao à examiner les mesures qui seront soumises à leur appréciation, afin d’aboutir à une bonne conclusion sur l’impasse politique dans ce pays avant le 19 janvier 2017, date d’expiration du mandat du président sortant, Yayha Jammeh.

Déjà dans son discours prononcé à l’ouverture de la rencontre, elle a fait à ses pairs le point de la visite de médiation qu’elle avait effectuée, le 13 décembre 2016, en Gambie, en compagnie des présidents nigérian, Muhammadu Buhari, sierra léonais, Dr Ernest Bai Koroma, et ghanéen, John Dramani Mahama.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) se préoccupent sérieusement de la situation politique actuelle en Gambie, née du revirement du président Yayha Jammeh, qui a rejeté les résultats du scrutin présidentiel du 1er décembre 2016 remporté par l’opposition, alors qu’il les avait acceptés auparavant, nous un communiqué parvenu à www.lactuaho.com.

Le huis clos qui a immédiatement suivi la cérémonie d’ouverture, le samedi 17 décembre 2016, à Abuja, au Nigeria, de la 50ème session ordinaire de l’organisation régionale était prioritairement consacré à ce sujet.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles