Situation au Togo : l’ONU, la CUA et la CEDEAO déplorent les évènements violents du 16 octobre et appellent à la retenue

L’Organisation des Nations Unies (ONU), la Commission de l’Union Africaine (CUA) et la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) suivent avec beaucoup d’inquiétude la situation politique au Togo.

Dans un communiqué conjoint, elles déplorent les évènements violents qui se déroulent depuis le soir du 16 octobre 2017 dans la ville de Sokodé suite à l’arrestation d’un Imam de la ville avant de se repandre dans les villes de Bafilo, -et la banlieue Nord de Lomé, à Agoé.

L’ONU, la CUA et la CEDEAO condamnent fermement tout acte de violence physique, morale et verbale d’où qu’il vienne et comptent sur le patriotisme de tous les citoyens pour une résolution pacifique de la crise. Elles exhortent toutes les parties prenantes à privilégier la concertation et l’intérêt de la nation.

Les trois institutions appellent tous les acteurs politiques et le peuple Togolais à faire preuve de retenue et à poursuivre leurs efforts de dialogue pour la stabilité du pays et le dénouement pacifique de la présente situation. Elles ont aussi renouvelé leur entière disponibilité pour accompagner le peuple togolais dans cette entreprise.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles