Si certains candidats estiment qu’ils ont une influence sur les sénégalais…

Quand  un lion se met à courir, ne restez pas  planter à attendre l’avis d’un juge  pour savoir pourquoi  il court  après vous. Il sera  trop  tard !

Ce lion c’est la société  sénégalaise qui depuis toujours est debout pour  défendre les valeurs de la démocratie quand  elles sont  bafouées  par  le pouvoir.

La stratégie mise en place par le  pouvoir avec  le système des parrainages c’est pour affaiblir  une opposition qui prend forme en unissant le peuple  à  sa cause.

L’opposition  est entrain de montrer  au pouvoir cette  force du lion symbolisant la fierté de la société Sénégalaise prête à tout  moment  pour défendre  la démocratie.

Et la manifestation du 28 décembre a été décisive dans ce combat. Le pouvoir a perdu la bataille de l’opinion pourquoi  les candidatures   officialisés par le conseil constitutionnel  c’est pour sauter  par la suite.

Khalifa Sall est officiellement  candidat de la coalition  taxawou dakar mais les demandes formulées par ces  avocats ont été rejetées  par la cour suprême.

Il est évident qu’il va rester en détention  sera-t-il un président  élu depuis  sa cellule l’histoire  nous  le dira. Ousmane Sonko est persuadé qu’un complot se prépare pour invalider  sa candidature, de même pour Karim Wade.

Le conseil constitutionnel a officialisé leur candidature ça  sera une affaire d’État qui fera tomber  Macky Sall dans son propre piège si cette officialisation  est invalidée par les mêmes  juges.

Les candidatures rejetées certains seront des plans B pour  Macky Sall  il passera comme bonjour au premier tour si ceux-là  n’accordent  pas  leur violon avec les candidats retenus.

En  France  on a vu un François Bayrou très influent dans les opinions  aider un Macron pour remporter la présidentielle. Si certains candidats estiment qu’ils ont une influence sur les sénégalais mais sont disqualifiés ils doivent  soutenir les autres. Il ne sert à rien de mettre de l’huile sur le feu en tirant sans cesse sur les juges du conseil constitutionnel, les sénégalais voudront voir une opposition unie dans le combat démocratique pour déjouer les plans du pouvoir.

Les conseils du président Wade au peuple sénégalais c’est de rester fier dans le combat démocratique, cette fierté légendaire de la société sénégalaise qui consiste à être debout pour défendre la démocratie dans la dignité.

Jon Birahim

responsable Pds France

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles