Sénégal/Projet de bus rapides sur voie réservée : avantages et attentes d’une ambitieuse stratégie

Le Projet de bus rapides sur voie réservée à Dakar (BRT) a été approuvé le 25 mai par notre Conseil d’administration pour un montant de 300 millions de dollars, auxquels devraient venir s’ajouter 30 millions d’Euros de la Banque européenne d’investissement, 30 millions de dollars du Fonds vert pour le climat (Green Climate Fund) et plus de 10 millions de dollars du gouvernent.

Selon les estimations, plus de 300.000 Sénégalaises et Sénégalais emprunteront le BRT quotidiennement, bénéficiant, entre la préfecture de Guédiawaye et le centre de Dakar soit 18 km, d’un transport moderne, confortable, fiable, abordable et réduisant de moitié le temps de trajet.

En réduisant les temps de trajet en transport public, le BRT va rapprocher les citoyens des opportunités d’emplois, des universités et des écoles, des services sociaux, administratifs ou de santé. Ce projet bénéficiera à toutes et tous et particulièrement aux plus modestes.

Ce projet s’inscrit également dans une stratégie ambitieuse de mobilité durable portée par le Gouvernement et soutenue par la Banque Mondiale. Le BRT sera ainsi un des axes majeurs de Transports Collectifs autour duquel les transports publics vont se structurer.

Ce projet permettra de réduire les embouteillages, de limiter l’utilisation des véhicules particuliers, de réduire la pollution. Il est le seul projet de transport identifié comme contribution volontaire du Sénégal pour réduire les gaz à effet de serre dans l’accord de Paris sur le climat. Et je voudrais féliciter le Gouvernement pour cette initiative.

Si le BRT sera opéré par un opérateur privé dont l’investissement en appui au Projet devrait atteindre 50 millions de dollars, les transporteurs nationaux joueront aussi un rôle essentiel dans le dispositif et en seront de véritables partenaires. D’une part, en tant qu’actionnaires du BRT à côté du principal opérateur privé et, d’autre part, en tant qu’opérateurs des lignes de bus qui amèneront les usagers au BRT.

(Extrait de l’allocution de Mme Louise CORD, Directrice des Operations de la Banque mondiale pour le Sénégal, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée-Bissau et Cabo Verde)

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles