Sénégal : L’emploi salarié demeure faible

Le ministère de l’emploi, de l’insertion professionnelle et de l’intensification de la main d’œuvre, dans son document : « Nouvelle politique nationale de l’emploi et des mesures d’urgence en faveur de l’emploi », estime que l’emploi salarié demeure faible au Sénégal.
« L’emploi salarié ne concerne que 28,7% de l’emploi avec de forts écarts entre les milieux de résidence : Dakar (52,4%), autres milieux urbains (35,2%) et milieu rural (14,8%). Un écart de prés 10 points est relevé entre les hommes (32,3%) et les femmes (22,9%) », mentionne le document.
Toujours d’après le document, la population occupée est composée de 23,4% d’employés, de 35,1% d’employeurs et travailleurs pour compte propre, et de 41,5% d’aides familiaux. D’après le ministère de l’emploi, les employés sont principalement dans les branches d’activités spéciales des ménages (12,3%), dans la construction (11,5%), dans les activités de fabrication (10,4%), dans le commerce et réparation d’automobiles et motocycles (9,8%), dans l’agriculture, la sylviculture et la pêche (8,4%) et dans les transports et entreposage (7,9%).
« La majorité des employés (un peu plus de 80,0%) ne dispose pas de protection sociale, particulièrement les avantages liés à l’exercice des activités tels que les congés annuels payés, les congés maladies rémunérés, l’assurance maladie, les cotisations de sécurité sociale, les congés de maternité ou de paternité, l’assurance d’accidents de travail. Par ailleurs, les employés exercent leurs activités parfois dans un climat chargé d’agressions verbales, d’injures ou menaces ( 17,6%) et d’agressions physiques (6,4%) », renseigne le document.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles