«Sénégal, la retraite synonyme de pauvreté », c’est la conviction de Mamadou Racine Sy le PCA de l’IPRES

Pour Mamadou Racine Sy,  président du conseil d’administration de l’Institut de Prévoyance retraite (IPRES) et  représentant  des employeurs  à   la deuxième conférence  sociale, la retraite  au Sénégal est synonyme de pauvreté. 

« Si nous voulons  une retraite décente pour  tous, il nous faut aller jusqu’au bout  des reformes systémiques et paramétriques de régimes des pensions », s’est-il exprimé en adressant au Président  de la République venu  présidé  la deuxième conférence sociale sur : «  la réforme  des retraités  au Sénégal : vers  des régimes viables et inclusifs ». Sa conviction est basée sur la modicité des pensions qui fait peur.

A l’annonce de la hausse des pensions prévue en 2018 et sa défiscalisation entre autres, pour  manifester   sa joie de  la mesure qu’il juge « historique » , le PCA de l’IPRES Mamadou Racine a demandé  aux  participants venus  nombreux de se lever  sous  les ovations  pour  remercier  Macky  Sall  comme  dans un meeting politique.

Car en clin d’œil aux retraités, le chef de l’Etat a informé que « concernant l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) , des reformes paramétriques et  juridiques majeures  ont été déjà  réalisées  durant ces dernières  années afin  d’assurer aux retraités  actuels  et futurs  une retraite convenable ». Et cerise sur le gâteau, le gouvernement entend engager d’autres mesures visant l’instauration   d’une pension  minimale égalant à  98% du SMIG.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles