Sénégal : alerte au massacre de la démocratie

Depuis quelques années, la démocratie sénégalaise n’est pas du tout au beau fixe. Les libertés sont constamment  bafouées, de telle sorte qu’on entend, de plus en plus parler de dictature sous nos cieux.

Même si on en n’est pas encore  là, force est de constater que des acquis démocratiques sont en train d’être foulés au pied par ce régime.

Pour un rien des gens ont été arrêtés ( Me Amadou Sall, Fou malade, déesse Major). Certains, pour avoir dénoncé des dérives sont sanctionnés (le cas récent d’Ousmane Sonko). On a l’impression que ce pouvoir cherche par tous les moyens à bâillonner le peuple.

On ne peut que regretter ce comportement scandaleux qui ne cesse de ternir l’image du pays et de porter atteinte au legs politique solidement ancré dans des valeurs démocratiques.

D’ailleurs, de quoi ce régime a-t-il peur ?  Pourquoi est-il prompt à sortir la cravache ?

Rien ne devrait en principe justifier ces attitudes dont on ignore les vraies motivations. Toutefois, cette méthode d’agir, qui consiste à intimider, est le propre des lâches.

C’est là, la politique des nuls qui gouvernent par la terreur pour masquer leurs insuffisances et leurs faiblesses.

Nous devons être sur nos gardes, car la multiplication de ces actes aux antipodes de la démocratie, peuvent un jour entraîner l’irréparable.

Jean Nzalé

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles