Sédhiou : les explications étatiques très gauches, après la mort d’un enfant de 8 ans tué par un véhicule de la présidence

Ce samedi 20 octobre 2018, un enfant âgé de huit (8) ans a été mortellement heurté à Oudoucar (Sédhiou) par l’un des véhicules du cortège du Président Macky Sall, en tournée économique dans cette partie du Sénégal.  

Près d’une heure après l’annonce de cette tragédie dans les médias, la Présidence de la République s’est fendue d’un communiqué pour blanchir le cortège présidentiel de cet accident.

Selon l’institution, l’enfant a été heurté 30 minutes après le passage du cortège présidentiel. Seulement, c’est bien un véhicule de la Présidence qui l’a mortellement fauché.

« Une trentaine de minutes après le passage à Oudoucar du convoi du Président de la République qui effectue une visite en Casamance, un véhicule de la Présidence de la République a heurté un enfant malheureusement décédé des suites de cet accident », peut-on lire dans le document parvenu à PressAfrik.

La Présidence de la République d’ajouter que : « Informé, le Chef de l’Etat a immédiatement fait prendre toutes les dispositions pour accompagner la famille du défunt à qui il présente ses condoléances en cette douloureuse circonstance. »

Donc, autrement dit, c’est pas le cortège présidentiel qui a tué le petit Youssouf Dabo, mais un véhicule de la Présidence, qui traînait là… comme par hasard.

Source pressafrik.com

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles