Sécurité : la CEDEAO soumet à la vérification un rapport d’auto-évaluation sur l’équipe du FSE

La Commission de la CEDEAO a présenté son rapport d’auto-évaluation sur la préparation de sa Force de réserve (FSE) à l’équipe de vérification de l’Union africaine (UA). Le rapport d’auto-évaluation transmis au groupe de personnes éminentes de l’évaluation par les pairs africains (APR) contient des constatations et des présentations d’experts et de responsables de la CEDEAO concernant l’état de préparation du FSE relatif à son déploiement.

En recevant la délégation de l’APR et un panel indépendant d’experts à Abuja, au Nigeria, le 4 octobre 2017, le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, a donné un aperçu du mode de fonctionnement du FSE ainsi que de la situation sécuritaire dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

Selon un communiqué parvenu à www.lactuacho.com, son exposé a également porté sur la composition de la Force, les processus décisionnels et les pays fournisseurs de troupes tout en détaillant la route tortueuse de retour de la paix en Gambie et en citant l’intervention récente de la CEDEAO sur la crise dans ce pays comme un bon exemple de son effort collaboratif et l’application positive de sa médiation, de sa consolidation de la paix et de sa capacité de résolution des conflits.

Le briefing du président de Souiza a également porté sur le financement et le coût élevé du déploiement et de la maintenance des troupes. Des mentions spécifiques ont également été faites en ce qui concerne les efforts visant à améliorer les procédures opérationnelles standard (SOP) ainsi que les opérations de soutien de la paix (PSO) qui reflètent la nature multidimensionnelle du FSE.

À l’appui de De Souza en tant que vice-président de la Commission de la CEDEAO, Edward Singhatey, qui a également donné une ventilation détaillée des efforts opérationnels ainsi qu’un briefing complémentaire concernant le Traité de la Force de réserve de la CEDEAO qui a été décrit comme un jalon, entre autres.

Dans sa réponse, le chef du chef de la délégation de la mission de vérification, de confirmation et de validation de l’UA à la CEDEAO, le professeur Ibrahim Gambari a estimé que l’exercice de vérification du FSE serait le «meilleur» parmi les séries déjà menées dans les autres régions Communautés (CER).

Gambari, un ancien sous-secrétaire général des Nations Unies et ancien ministre des Affaires étrangères du Nigéria a déclaré que l’équipe ne fonctionne pas « comme un comité d’examen, mais s’efforce de voir à quel point vous êtes allé dans les tâches fixées tout en identifiant les lacunes et de voir comment fermez-les  »

Il a en outre révélé qu’après avoir été impressionné par l’ouverture manifestée par la Commission de la CEDEAO, l’équipe de l’UA souhaiterait «collaborer avec vous pendant que nous examinons attentivement le rapport afin que, finalement, l’UA puisse vraiment confirmer l’état de préparation le FSE et peut avoir un rapport vérifié qui a une signification réelle  »

Le panel créé par l’UA chargé de procéder à la vérification indépendante de l’évaluation interne du FSE est composé d’experts des composantes pertinentes ainsi que du Département de la paix et de la sécurité de l’UA avec des représentants de chacune des CER continentales ainsi que des Bureau des Nations Unies au siège de l’UA, à Addis-Abeba.

Ces exercices font partie des fonctions de vérification plus importantes de l’UA afin d’évaluer la préparation de toutes les forces de réserve sur le continent en termes de personnel, d’équipements et de capacités opérationnelles connexes en ce qui concerne la réponse aux menaces de sécurité émergentes.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles