Sécurité en mer :Acquisition de 20 000 gilets de sauvetage pour les pêcheurs artisanaux

Dans le cadre de la politique de renforcement de la sécurité en mer, le ministre de la pêche et l’économie maritime, M. Omar Gueye a réceptionné 20 000 gilets de sauvetage destinés aux pêcheurs artisanaux. Avec l’acquisition facilitée par la banque mondiale dans le cadre du projet régional des pêches en Afrique de l’ouest (PRAO), le coût des gilets est évalué à 100 millions de F CFA. Le ministère de la pêche n’entend pas baisser la garde malgré une tendance baissière de l’ordre de 28% des accidents en mer.

« Les espaces maritimes sont devenus et demeurent un milieu complexe où les usagers sont confrontés à des menaces et risques de tout genre surtout en période de mauvais temps, occasionnant des pertes importantes en vies humaines et matérielles .Pour ces 2 dernières années, les accidents en mer ont ainsi connu une baisse : 116 victimes (portés disparus et pertes en vies humaines) en 2014 contre 95 en 2015 soit une tendance à la baisse de l’ordre de 28%. Vous conviendrez avec moi de l’effet escompté de la mobilisation et de la distribution en une fois, de 20 000 gilets de sauvetage cette année, qui n’est rien d’autre que d’apporter immédiatement une solution pérenne et durable à l’épineux problème de la sécurité en mer », a précisé M. Omar Gueye, ministre de la pêche.

Selon le ministre de la pêche, face à cette situation qui, le plus souvent, annihile les investissements des pêcheurs, son Département s’est engagé avec ses partenaires, dans un processus de recherche de solution pérenne pour la gestion de la sécurité de la pêche artisanale et la sauvegarde des vies en mer, conformément aux instructions du Président de la République.
« Ainsi, pour la prise en charge sécuritaire optimale de plus de 100 000 pêcheurs artisans opérant à bord de l’importante flotte artisanale évaluée présentement à près de 20 000 pirogues, le Président de la République m’a instruit de démarrer une opération annuelle d’acquisition et de distribution de 20 000 gilets de sauvetage, qui seront désormais cédés aux acteurs à 2500 francs l’unité », dira M. Omar Gueye, ministre de la pêche.

Omar Gueye a exhorté aux pêcheurs à porter le gilet de sauvetage durant toutes leurs sorties en mer, à respecter scrupuleusement les consignes de la météo et à garder à bord des embarcations les équipements de sécurité et de signalisation nécessaires.
D’après le ministre Omar Gueye, la pêche est le premier secteur d’exportation du Sénégal, durant le dernier trimestre 2015, avec 193,5 milliards de FCFA soit 20,87% des exportations, participant, ainsi, de manière décisive à l’équilibre de la balance commerciale.
« Je rappelle que les activités de pêche occupent 17% de la population active au Sénégal, assurent 75% des protéines animales et constituent également un levier essentiel de la sécurité alimentaire, avec une moyenne nationale de consommation de poisson, par habitant et par an, estimée à 29 kg contre 16 kg par habitant et par an au plan mondial », a expliqué Omar Gueye.
Selon le ministre de la pêche, pour répondre aux besoins d’aujourd’hui et préserver les océans pour demain, il faudra éviter de pratiquer des méthodes de pêches prohibées, de capturer des juvéniles immatures, d’utiliser des engins de pêches interdits, de fréquenter des zones de pêche interdites, de pêcher plus que ce qu’il n’en faut.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles