Sécurité alimentaire Une menace de famine signalée au Nigeria, au Mali et au Burkina..

Un séisme humanitaire profile à l’horizon avec éventuellement plus d’un million d’enfants en situation de souffrance alimentaire et sanitaire dans ces zones.

Une situation inquiétante, selon l’Unicef et les sources de l’AMC, se situant dans les zones menacées dans la Corne de l’Afrique notamment dans certaines régions au Nigeria, au Mali et au Burkina Faso qui se préparaient à faire face à cette situation.

Le communiqué parvenu à www.lactuachocom qui lance cette alerte indique que l’Africa wide movement for Children (AMC) est une organisation internationale jouant un rôle de lobbying et de plaidoyer envers les organisations régionales, les États et les organisations de la société civile africaine dans le domaine de la promotion et de la protection des enfants, lance l’alerte d’une famine imminente dans une partie de l’Afrique.

Cette menace son Président M. Mohamadou Lamine Cissé, l’a fait savoir lors d’un dîner de présentation de son organisation devant des doyens de la communauté noire américaine de Washington.

Aussi, Il est important d’agir de manière urgente à tous les niveaux communautaires nationaux et régionaux tout en espérant une solidarité internationale agissante, afin de parer à cette catastrophe, nous dit-on.

Selon les Nations Unies le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire devrait atteindre les 5,5 millions à son pic, lors de la saison maigre en juillet, si rien n’est fait pour atténuer l’intensité de la crise alimentaire et empêcher qu’elle ne se propage.

Selon toujours le communiqué, le 24 Février 2017, une conférence des donateurs s’est réuni à Oslo pour récolter des fonds afin de venir en aide aux victimes de Boko Haram dans  4 pays  (Tchad, Nigeria, Cameroun et Niger) , un effort à magnifier et à encourager même s’il reste encore beaucoup à faire car sur un milliard de besoin juste 672 millions de dollars ont été promis  par 14 pays donateurs.

Par ailleurs, M. Cissé indique que des plans stratégiques de sensibilisation et d’interpellation seront conçus et développés par son organisation pour que des dispositions urgentes, adéquates et efficaces soient mises en place pour palier à cette catastrophe.

À ce sujet dans les jours à venir après consultation avec ses représentants se trouvant dans les pays et les régions touchés, un premier rapport sous forme d’alerte et d’interpellation sera envoyé à des destinataires de haut niveau parmi eux SEM. Le Pr Alpha Condé Président en Exercice des Chefs d’Etats de l’Union Africaine, SEM. Antonio Guterres Secrétaire Général des Nations Unies et SEM. Moussa Fakki Mahamat Président de la Commission de L’Union Africaine, ceci pour que des mesures  urgentes soient prises afin d’empêcher davantage de personnes de mourir de faim.

« Si nos initiatives sont soutenues, des grands progrès devraient être constatés d’ici les mois à vie et les souffrances liées à la faim devraient considérablement s’atténuer », conclut le communiqué.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles