Scandale en Afrique du Sud : Un cambriolage ciblé dans des bureaux de la police d’élite

En Afrique du Sud, les bureaux des «Hawks», la police d’élite, ont été cambriolés cette semaine et plusieurs ordinateurs ont été volés. L’affaire fait scandale, car il n’y a eu aucune effraction et surtout, seuls certains ordinateurs contenant des informations sensibles ont été pris. Les «Hawks» sont notamment chargés des affaires de corruption et de grand banditisme.

Les ordinateurs volés contenaient des informations sur le recrutement de certains employés, et ce, alors qu’une enquête est en cours sur des recrutements douteux au sein l’unité anti-crimes des Hawks. Des recrutements effectués par l’ex-chef de la police d’élite Berning Ntlemeza. Qui a lui-même été suspendu de ces fonctions il y a deux mois, après que la justice l’ait jugé à plusieurs reprises malhonnête, manquant d’intégrité et impropre à occuper ce poste.

Les ordinateurs volés pourraient contenir des informations incriminantes pour Ntlemeza. Ce dernier est accusé  d’avoir fait le ménage au sein de cette police d’élite, de s’être débarrassé de fonctionnaires trop pointilleux dans leur lutte contre la corruption pour les remplacer par des gens plus conciliants.

L’affaire inquiète alors que le pays est secoué par de nombreux scandales de corruption,  y compris au plus haut niveau de l’Etat.  Plusieurs organisations de lutte contre la corruption ont vu leurs bureaux cambriolés y compris ceux du président de la Cour constitutionnelle.

Source RFI (Titre de la Rédaction)

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles