Santé L’ANSD note une baisse de significative de la mortalité infantile

L’Agence nationale des statistiques et de la Démographie a révélé que sur la période 2000-2015, la mortalité infantile aurait baissé de 51 ‰ (pour mille NDLR) à 21 ‰ (pour mille) et la mortalité infanto-juvénile serait passée de 115 ‰ à 59 ‰ (pour mille).

Selon l’Agence, un examen de l’évolution de la mortalité des enfants au cours des 15 dernières années en utilisant les données des différentes enquêtes confirme que, quelle que soit la composante de la mortalité des enfants, les niveaux ont nettement fléchi dans la période après 2005.

Ainsi, de 61 ‰ (pour mille) selon l’EDS en 2005, le taux de mortalité infantile est passé à 39 ‰ à l’EDS Continue en 2015. Dans la même période, la baisse de la mortalité juvénile s’est poursuivie également : le taux est passé de 64 ‰ à 21 ‰(pour mille).

Selon toujours le communiqué, de même, la mortalité infanto juvénile est passée de 121 ‰ à 59 ‰(pour mille). Cependant, il faut noter que les quotients de mortalité des enfants, particulièrement la mortalité pendant la première année de vie est plus faible en 2014 qu’en 2015.

Une analyse plus approfondie sera faite dans le rapport final pour déterminer s’il s’agit d’une tendance réelle ou si ceci pourrait être le résultat des erreurs relatives à la qualité différentielle des données dans ces deux enquêtes.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles