Santé de Hissène Habré : Ses avocats démentent Mbacké Fall, le procureur général des CAE

Les avocats de Hissein Habré n’ont pas attendu longtemps pour apporter une réplique au procureur général des Chambres africaines extraordinaires (Cae). Dans un communiqué, ils ont démenti Mbacké Fall qui a déclaré, sur les ondes de Rfi, que «Hissein Habré se porte bien». Les conseils de l’ancien président tchadien s’en sont également pris au Dr Abdoulaye Ndiaye de la prison du Cap Manuel qui, selon eux, est soumis à la pression politique. Du coup, ils ont saisi le conseil de l’ordre des médecins.

Ils se sont attaqués à Mbacké Fall, mais également aux avocats qui seraient, à leurs yeux, «proches de Idriss Déby» et qui ont relayé les propos de Mbacké Fall. Lors de sa sortie sur les ondes de «Rfi», le Procureur général avait soutenu que le malaise de l’ex-homme fort de Ndjamena est en réalité un prétexte pour «éviter à Hissène Habré de comparaître à son procès». Mbacké Fall avait également ajouté que «l’homme de 73 ans est en bonne santé et se trouve toujours à la prison». Cependant, il a déclaré avoir «réclamé une enquête administrative et un rapport médical».
Mais pour les avocats de l’ancien président tchadien qui battent en brèche les propos du Procureur général, «ni l’administration pénitentiaire, ni les responsables du ministère de la Justice, ni les autres personnes impliquées n’ont démenti les informations sur l’état de santé du président Habré». Mieux, ils prennent à témoin l’équipe de la structure «Urgence CARDIO» avec le Docteur et urgentiste Mandiogo Ndiaye qui a été appelé à la rescousse à 4 heures du matin.
Retraçant le film de l’évènement, ils soutiennent que le Dr Mandiogo Ndiaye avait fait son rapport après une série d’examens qu’il a remis au Dr Abdoulaye Ndiaye de la prison qui a refusé, selon eux, de le communiquer au président Habré.

Par la suite, le Dr Ndiaye a apporté un nouveau médicament, mais Habré lui a demandé si cela s’expliquait par les conséquences du choc cardiaque.  Ce dernier étant dans l’impossibilité de lui répondre, Habré a réclamé l’ordonnance, afin de vérifier si c’est l’urgentiste qui lui a prescrit le médicament. Seulement, si l’on en croit les avocats, le Dr Abdoulaye Ndiaye de la prison a refusé de montrer l’ordonnance à Habré au motif que cela fait partie du dossier médical et qu’il n’a pas le droit de le voir. Sur ce, Habré a refusé de prendre le médicament.
Pour les conseils de l’ancien président tchadien, cela constitue une «maltraitance», un «refus d’administrer des soins normaux par la direction de l’administration pénitentiaire».

Cela est d’autant plus vrai, à leurs yeux, qu’il s’est produit un autre cas dans lequel le Pr Serigne Abdou Bâ, engagé par la famille de Habré, avait soumis ce dernier à un bilan après l’avoir examiné. Mais le compte rendu qui a été remis au Dr Ndiaye n’est jamais parvenu au président Habré. À en croire les avocats, il s’agit d’une volonté de manifeste de l’administration pénitentiaire de ne pas porter assistance à une personne malade. Dénonçant surtout le comportement du Dr Abdoulaye Ndiaye, qui, à leurs yeux, n’est pas libre de toute pression politique, ils ont saisi le conseil de l’Ordre des médecins.

Source ‘’L’As’’

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles