Samedi 10 août 1895-Jeudi 10 août 2017 : Toundou Diéwol, c’est aujourd’hui, jour pour jour, 122 ans après !

Samedi 10 août 1895-Jeudi 10 août 2017 : Voilà 122 ans que le Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, Khadimou Rassoul (PSL), faisait face Seul aux troupes coloniales françaises à Diewol dans le Djoloff, marquant ainsi le primum movens d’une révolution culturelle universelle dont le point d’orgue fut le procès du 5 septembre 1895 à Saint-Louis.

C’est dans le bureau du Gouverneur de l’Afrique occidentale française (Aof) où il fut condamné à la déportation loin des siens et l’immense Jean d’Ormesson ne disait-il pas à l’endroit de la distinguée Mme Simone Veil en réponse au discours de réception de cette dernière à l’Académie française en 2010 :

« La déportation n’est pas seulement une épreuve physique; c’est la plus cruelle des épreuves morales. Revivre après être passé par le royaume de l’abjection est presque au-dessus des forces humaines..»

Durant son exil au Gabon (du 21 septembre 1895 au 11 novembre 1902) Cheikh Ahmadou Bamba ne fut jamais habité par la haine envers ses geôliers qu’il considéraient comme des moyens que Dieu a mis à sa disposition pour atteindre les cimes de la Spiritualité, de l’Humanisme intégral.

En résidence surveillée à Diourbel (de 1912 à 1927), il ne dévia point de cette trajectoire sublime. Le témoignage de l’administrateur colonial de Diourbel Antoine Martin Arthur Lasselves est éloquent à cet égard :

« Celui-là (Le Cheikh Ahmadou Bamba) se distingue toutefois par une pureté de cœur, par une bonté, une grandeur d’âme et un amour aussi bien pour l’ami que pour l’ennemi, qualités dans lesquelles ses prédécesseurs l’auraient envié, quelque grand que fussent leurs vertus, leur piété et leur prestige… ».

Puisse sa vie- si hautement remplie et si utile- nous servir de viatique dans ce monde mondialisé où le fétichisme de la consommation et la tyrannie du neuf continuent de rendre l’Homme aliéné, frustré et malheureux.

Dr. Ibrahima Dème

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles