Saint-Louis : une perte de 7000 tonnes d’oignon

Le président des producteurs de la filière oignon de Dagana, Mamadou Diop, a lancé un appel à l’Etat afin de sauver le restant de leur production, dont « 7000 tonnes d’oignon ont pourri » lors des pluies du 27 juin dernier.
M. Diop s’exprimait lors d’un point presse tenu mardi pour faire le constat des dégâts occasionnés par les pluies, suite à la mévente de la production d’oignon des producteurs du delta du fleuve Sénégal (nord), notée après la fête de Korité, marquant la fin du jeûne musulman.

« Si l’Etat ne vient pas à notre secours, le reste de notre production va pourrir à la prochaine tombée des pluies », a-t-il prévenu.

Il a signalé que les producteurs du département de Dagana avaient « emblavé » pour cette saison 2200 hectares, en prenant des crédits à la caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS).

Relevant que les producteurs ne disposent pas de magasins de stockage, il a aussi expliqué que l’oignon ne « peut être couvert par des bâches ».

« Nous allons bientôt aborder la saison hivernale pour la culture du riz et nous sommes inquiets à cause de nos remboursements de dette à la CNCAS. Si l’on n’arrive pas à sauver le restant de notre production évalué à près de 8000 tonnes d’oignon, ce sera la catastrophe », ajoute le président des producteurs.

APS

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles