Saccage de la pirogue et du moteur de la brigade de surveillance de Ngaparou, une famille Kane indexée

Suite aux incidents survenus dans la zone de pêche protégée (ZPP) de Ngaparou dans la nuit du 25 au 26 juin 2015 ayant abouti au saccage de la pirogue et du moteur de la brigade de surveillance, les pêcheurs de la localité, M. Omar Gueye, ministre de la pêche et des affaires maritimes en visite à Ngaparou a condamné les actes commis.

« Le gouvernement ne peut pas laisser prospérer une telle situation. Il y a une défaillance, il faut renforcer le système. Je demande au directeur de surveillance des pêches de prendre toutes les mesures pour qu’une telle chose ne se reproduise. Il faut une surveillance permanente des vedettes », a souligné M. Omar Gueye,  ministre de la pêche et des affaires maritimes.

La famille Kane de la localité indexée

Mor Niang, président du comité local des pêcheurs de Ngaparou de dire : « Il ne s’agit pas des pêcheurs de Mbao mais, c’est seulement la famille Kane qui habite dans cette localité. Il faut que vous doter de matériels les jeunes qui surveillent la zone. Vraiment nous sommes à bout et nous exigeons des sanctions sévères. La brigade marine ne fait très bien leur travail. A Ngaparou, nous avons un problème de surveillance », a-t-il soutenu.

L’inspecteur Lô a de son coté déclaré : « Si la famille Kane de Mbao avait bien géré leur zone, ils n’auront pas besoin de venir ici. L’équipe de surveillance a fait face à 20 pêcheurs armés de lance pierre, de pierres de basalte, de coupe-coupe. Il faudrait beaucoup de mesures pour mettre fin aux exactions des pêcheurs de Mbao. On a saisi le procureur et on a fait le constat par huissier pour faire arrêter Youssou Kane, le cerveau dans cette affaire ».

Les pêcheurs réclament des sanctions sévères à l’encontre des délinquants.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles