Sabotage de la cérémonie de remise de Gilets Presse : le Synpics promet une réplique

Le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes) s’est catégoriquement opposé à la tenue de la cérémonie de remise des Gilets Presse dans les locaux du Cesti, initiée par le Synpics, ce lundi 4 février 2019.

« Le Saes-Cesti a invoqué une politique de ‘’deux poids deux mesures’’, considérant que l’ambassade des Etats Unis à Dakar n’ayant pu tenir la même cérémonie il y a une semaine, le Synpics ne devrait pas être autorisé à le faire ». C’est ainsi qu’ils ont d’abord cadenassé la porte de la case foyer devant abriter la manifestation avant de venir perturber l’adresse à la presse du SG du Synpics.

A  leur tête le secrétaire général du Saes section Dakar Malick Fall, les membres du Saes ont fait irruption dans la salle avant de se mettre devant le présidium pour perturber la rencontre.

Bamba Kassé et le Synpics « ont dénoncé avec la dernière énergie l’attitude peu cavalière du Syndicat Autonomes des Enseignants du Supérieur section CESTI, qui a tenté par tous les moyens de saboter la tenue au sein de l’école de journalisme la cérémonie de présentation des Gilets ‘’Presse’’ confectionnés par le Syndicat, l’effet d’en doter les journalistes qui assurent la couverture de la campagne électorale ».

« Le Synpics prend à témoin l’opinion nationale et internationale qu’il a vécu une agression de la part d’un syndicat frère. Il s’agit là d’une ignominie dans le monde syndical qui est fondé par les valeurs de solidarité à toute épreuve et en toute circonstance. Le Synpics assure qu’il saura rendre les coups qu’il a reçu » selon son SG.

A noter que la cérémonie a finalement eu lieu dans les locaux du Cesti et une remise symbolique de gilets aux différentes sections a été effectuée. En attendant de faire un dispatching des 350 gilets confectionnés dans les rédactions.

 

Correspondance particulière de

Aly Saleh

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles