Rwanda : caricaturer des autorités de l’Etat coûtera désormais 2 ans de prison et une amende de plus de 1 000 dollars

Au Rwanda, le jeudi 27 septembre dernier, le Parlement a voté une loi sanctionnant la caricature, « d’un membre du Parlement, d’un membre du Cabinet, d’un officier ou toute autre personne occupant un poste de responsabilité au sein d’un service public ».

Désormais toute « humiliation » d’une autorité publique fait encourir à son auteur, une peine de deux ans de prison et une amende de plus de 1 000 dollars.

Cette loi a provoqué une vive réaction, notamment chez les professionnels des médias, qui estiment qu’elle compliquera leur travail quotidien. Les organisations de défense des droits de l’homme condamnent quant à elles, une mesure qui va détruire la liberté des médias et même la liberté d’expression au Rwanda.

En effet, la loi ne précise pas si les posts sur les réseaux sociaux peuvent également être sanctionnés par les autorités.

Source Ecofin

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles