Rumeurs dans l’Affaire Habré : Va-t-on vers l’inculpation d’Idriss Déby ?

S’achemine-t-on vers un rebondissement dans l’affaire Hissein Habré, avec l’inculpation d’Idriss Deby, «principal responsable du ‘Septembre noir’ en 1984» ?

C’est ce que pense l’entourage de l’ancien homme fort de Ndjamena, dont le procès va reprendre en septembre prochain.

Dans un document parvenu, hier à nos confrères du ‘’Populaire’’, les partisans de Habré indiquent : «Il (Deby) risque l’inculpation, dès la reprise du procès, selon un magistrat. L’Afrique suit ce qui se passe à (Ndakaaru), et les magistrats ne souhaitent pas voir leur crédibilité entachée par l’absence de Deby. Human rights Watch a annoncé les couleurs par la voix de son Conseiller juridique.

Vrai ou faux, un mandat d’arrêt international serait en gestation. D’ailleurs, des témoins tchadiens, venus participer au procès, auraient tenu des réunions secrètes avec des avocats pour voir les possibilités de citer Deby en plein procès, pour ensuite le poursuivre.

C’est dans ce contexte qu’il sera inculpé avant le lancement d’un mandat d’arrêt contre lui». Dimanche dernier, lors de l’émission «Remue-ménage» sur la Rfm, le Conseiller juridique de Human rights Watch, Reed Brody a déclaré : «Oui, Idriss Deby est un allié encombrant, et l’idéal, ce serait qu’il réponde de ces actes La position d’Idriss Deby est équivoque. Deby est un allié encombrant. Je ne défends pas Idriss Deby, et ce serait bien qu’il rende compte» a déclaré au cours de l’émission «remue-ménage» sur la «Rfm », rapporte ‘’Le Populaire’’.

Avant de dire n’être pas «contre la traduction de Deby devant la Justice, arguant que ce dernier «a des responsabilités» dans les crimes commis au Tchad.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles