Revue de presse : la rentrée scolaire et l’affaire Yavuz Selim dominent l’actualité sénégalaise

Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA sont partagés entre la rentrée scolaire hier, le bras de fer entre l’Etat et le groupe scolaire Yavuz Selim qu’il veut confier à une administration provisoire, et la politique avec le débat, après la sortie du professeur Babacar Guèye, sur la possibilité du président Macky Sall de briguer un 3ème mandat en 2024.

«Ouverture des classes 2017 : la rentrée ès colères», titre L’Observateur qui constate une série de clashs entre l’Etat et Yavuz Selim, et entre le Recteur de l’Ucad et le Saes.

A propos de l’ouverture des classes 2017-2018, Walfadjri parle d’un «coup d’envoi d’une rentrée à problèmes». A Thiaroye Gare (banlieue dakaroise), le journal informe du vol de fournitures d’une valeur de cinq millions f cfa.

«Guinaw-Rails : 300 élèves transférés sans note administrative. Parcelles : Ce qui a fait Ubi Tey Jang Tey», écrit Walfadjri.

Toutes choses qui font dire à L’As que «le concept Ubi Tey Jang Tey (démarrage des cours dès la rentrée) a échoué». «Ubi tey jang tey : Un concept mitigé», note EnQuête, faisant dire à Sud Quotidien, la rentrée des classes s’est effectuée à deux vitesses.

De son côté, Le Quotidien alerte sur un «horizon bouché pour Yavuz Selim» suite à l’échec des négociations avec l’Etat.

Le journal révèle que les autorités campent sur l’administration provisoire, une solution rejetée par Yavuz Selim Sa.

«Administration des écoles Yavuz Selim : Le casse-tête turc», titre EnQuête, dans lequel journal, Me Antoine Mbengue estime que dans ce dossier, le Gouvernement ne peut pas reculer».

«Le mal est déjà fait et l’Etat portera dans sa conscience cette responsabilité», affirme Me Assane Dioma Ndiaye du pool d’avocats d Yavuz Selim.

Source APA

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles