Revue de Presse: Gorgui Wade fait le buzz des quotidiens

La quasi-totalité des quotidiens a traité lundi en priorité la participation de l’ex-président Abdoulaye Wade à une manifestation de l’opposition dispersée par la police, samedi à Dakar.

Le leader du Parti démocratique sénégalais (PDS) a été la vedette de cette manifestation organisée sur la place de L’Obélisque, à Dakar, par le Front patriotique pour la défense de la République (FPDR), qui regroupe plusieurs partis et mouvements de l’opposition.

Les militants de cette structure entendaient protester surtout contre les poursuites judiciaires visant certains des leurs, dont l’ancien ministre Karim Wade, emprisonné depuis avril 2013 et mis en cause dans une affaire d’enrichissement illicite portant sur un patrimoine estimé à 117 milliards de francs CFA.

« Wade fonce sur la police », titre Sud Quotidien. « A 90 ans, le pape du Sopi (le changement, en wolof) redevient le maître de la rue », écrit Le Populaire.

Le Quotidien évoque le sujet en ces termes : « Wade dérape à L’Obélisque ».

Selon les quotidiens, l’ex-président de la République a résisté aux policiers venus disperser la manifestation non-autorisée par les autorités administratives.

Ils affirment que la police a arrêté certains leaders du FPDR, dont le député Mamadou Diop Decroix et l’ancien ministre Farba Senghor. Ce dernier aurait été placé en garde à vue, selon certains journaux.

« Abdoulaye Wade a forcé le barrage policier et bravé l’interdiction de tenir un sit-in », rapporte Le Quotidien. Le journal Enquête écrit : « Wade déjoue le dispositif sécuritaire et tient son show… »

« Il défie l’autorité, force les barrages et parade sur la place de L’Obélisque », note Direct Info.

Le billettiste du Populaire retient des échauffourées que l’ex-président « retrouve ses instincts d’homme de rue aguerri à la guérilla urbaine ».

« Face à un pouvoir qui n’a pas le courage de prendre ses responsabilités, le pape du Sopi pourra toujours s’adonner à son jeu favori : frotter des allumettes au-dessus des barils de poudre », commente le même journal.

Le Soleil saisit l’occasion de cette manifestation pour mettre en garde l’ex-chef de l’Etat, en évoquant en même temps le procès de son fils, l’ancien ministre Karim Wade : « La politisation du procès est un cul-de-sac. »

« Pourquoi diable en avait-il fait le +ministre du Ciel et de la Terre+ ? Pourquoi passait-il son temps à humilier les enfants des autres, à les mettre en prison et à les violenter ? » se demande le même journal.

Souleymane Ndéné Ndiaye, un ancien Premier ministre d’Abdoulaye Wade, promet d’arrondir les angles entre ce dernier et le régime actuel. « Je dois faire de sorte que Macky [Sall] et Wade se parlent », a-t-il dit dans une interview publiée par L’Observateur.

Dans ce journal, le journaliste et analyste politique Mame Less Camara affirme que « les Sénégalais risquent de payer les pots cassés de la déchirure entre Wade et Macky [Sall] ».

Abdoulaye Wade « a réussi à s’en tirer sans bobo. Ce n’est pas le cas de certains de ses soutiens. Decroix, Farba Senghor et Toussaint Manga, qui ont eu le malheur de se retrouver dans les filets de la police, ont passé un sale quart d’heure entre les mains de cette dernière », rapporte Walfadjri.

Il annonce, comme d’autres journaux, que Mamadou Diop Decroix a été admis au service des urgences de l’Hôpital Principal, à Dakar, à la suite des échauffourées. Il aurait eu un « malaise », selon Le Témoin.

« Mamadou Diop Decroix et Farba Senghor ont été sévèrement malmenés et interpellés », écrit Le Quotidien.

Sud Quotidien décrit la manifestation de la place de L’Obélisque comme « un film hollywoodien ». « L’acteur (NDLR : Abdoulaye Wade) force le barrage et lève les mains en signe de victoire », rapporte le même journal.

Il livre ensuite son analyse de la manifestation et du comportement de l »acteur Wade » : « Maintenant, l’ancien président est convaincu que la justice sénégalaise ira jusqu’au bout du procès intenté à son fils. (…) Donc, il faut vite brouiller les pistes et engager l’épreuve de force, pour obtenir la libération de Karim Wade. »

 

Source APS

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles