Retrouvailles entre Macky et ses ex frères libéraux Une accolade, des supputations et commentaires

Une nouvelle aux allures de poisson d’avril, ou disons de mai, est tombée dans la corbeille des grands commentateurs que nous, Sénégalais, sommes

La présentation de condoléances du président Macky à Oumou Salamata Tall, membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition) qui a perdu son fils aîné, a soulevé beaucoup de commentaires.

C’était samedi au point E, quartier situé à quelques encablures de la capitale et voisine de l’université Cheikh Anta Diop.

Macky Sall qui présentait ses condoléances à cette femme de la lignée de la famille religieuse Oumarienne y a croisé ses frères libéraux et fait l’accolade à Aîda Ndiongue, une responsable du PDS malmenée par Dame Justice depuis l’arrivée du successeur de Wade au pouvoir.

Dans un message aux élans d’appel du pied, Macky a demandé à ses ex frères de venir travailler avec lui, revisitant son cheminement et ses relations avec certains d’entre eux.

Un appel qui remet au goût du jour le parfum de deal sur la libération de Karim pour les retrouvailles. Le Chef de l’Etat sera renvoyé à la décision de Wade-père, son prédécesseur.

Certes rien ne vaut un climat apaisé, mais au vu des pierres et diatribes balancés pendant les quatre ans de pouvoir de Macky et le radicalisme affiché de part et d’autre, ces annonces reprises par beaucoup de confrères sont plus proches d’un poisson d’avril ( ou peut-être de mai) qu’autre chose.

A moins que ce ne soit un message à l’attention du PS et de certains membres de la coalition Benno Bok Yaakaar (bébé yi, pardon BBY).

Mais comme avec les politiciens, il ne faut jurer de rien…

 

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles