Reprise de son procès : Khalifa Sall, khalife du jour de la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais parus mercredi traitent d’une diversité de sujets dominés par la reprise, ce matin, du procès du député-maire de Dakar, Khalifa Sall et Cie, jugés pour malversations financières portant sur 1,8 milliard f cfa.

«Procès du maire de Dakar-Diop (le juge) dessaisi du Khalifa», renseigne EnQuête en première page, précisant que le juge Malick Lamotte, président du tribunal de grande instance de Dakar, prend la place de Magatte Diop.

«Remue-ménage dans le dossier Khalifa Sall-Malick Lamotte à la rescousse. La hiérarchie informée de la récusation en vue de Magatte Diop. Le procès renvoyé à une date ultérieure», détaille L’As.

Ce qui fait dire à EnQuête que les avocats que la défense estime qu’un nouveau report se précise.

«Caisse d’avance-Procès du maire de Dakar-Khalifa Sall plaide pour un report de 2 mois», apprend-on dans L’Observateur. Selon le journal, la défense a adressé cette demande au Doyen des juges car, elle veut citer une soixantaine de personnes, dont Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale, Idrissa Seck, leader du parti Rewmi, Amadou Bâ, ministre des Finances, Ousmane Tanor Dieng, Sg du Parti socialiste.

Quoi qu’il en soit, Walfadjri note que «les prévenus devront encore patienter» parce que les différentes parties prenantes vont d’abord se livrer aux préliminaires».

Le Quotidien plonge dans «les coulisses d’un Bureau politique» qui a exclu Khalifa Sall et autres du Parti socialiste. Dans le journal, Ousmane Tanor Dieng affirme que «ce sont les mêmes qui ont été à Kaolack et qui ont porté plainte». Aminata Mbengue Ndiaye, présidente des femmes du Ps enfonce le clou : «Khalifa a fait perdre Tanor en 2007 et 2012».

Source APA

(Titre de la Rédaction)

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles