Réponses aux questions migratoires : Boubacar Sèye de HSF et Mamadou Mouth Bane de «Jubanti Sénégal» interpellent Macky

La crise migratoire est plus que jamais d’actualité. Le cas Mbayang diop, les complaintes de nos compatriotes à travers la Diaspora, le trafic impliquant certaines agences l’illustrent à souhait. Autant de raisons qui ont poussé Boubacar Sèye, le Président de «Horizon sans Frontières» et Mamadou Mouth Bane le Président «Jubanti Sénégal» à adresser une lettre ouverte au Président Macky Sall, dont voici la teneur.

A

Monsieur le Président de la République

Objet : Meilleure prise en charge des questions migratoires

Monsieur le Président,

La problématique liée au phénomène migratoire se pose avec acuité aujourd’hui plus que jamais. En effet, l’immigration dévoile des aspects aux conséquences incalculables dans nos sociétés en situation de vulnérabilité chronique.

Elle pose des problématiques de paix-sécurité, de dignité et d’intégrité humaine.

Depuis plusieurs jours, nous sommes contactés par des ressortissants sénégalais en situation de détresse et de dominés dans les pays d’accueil notamment : l’Arabie Saoudite, le Qatar, le Brésil etc…

Monsieur le Président, le Gouvernement du Sénégal, dans sa mission régalienne devrait leur apporter l’aide spécifique dont ils ont besoin.

Des milliers de sénégalais vivent des situations très précaires avec un niveau d’urgence absolue. En outre, les prisons de certains pays d’accueil regorgent de sénégalais qui ont maille à partir avec la justice dont le cas Mbayang DIOP.

Par ailleurs, vers l’Arabie Saoudite s’est constitué un réseau de trafic d’êtres humains impliquant des Agences de voyage, des courtiers et des personnes très haut placées.

Monsieur le Président, nous estimons qu’une enquête sérieuse doit être ouverte en collaboration avec les Ambassades des pays d’accueil, la Haute Autorité de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor pour démanteler ces filières d’immigration clandestine qui génèrent toute une économie sous terraine en pointillée.

Cette économie charrie le trafic humain, d’armes, de drogues et d’autres produits illicites. Elle constitue une menace pour notre stabilité dans ce contexte géopolitique mondial miné par la menace terroriste et les amalgames.

Monsieur le Président, la complexité de cette affaire nécessite des solutions alternatives endogènes et exogènes pour prendre en charge toutes ces problématiques liées à la mauvaise gestion des flux migratoires qui constituent l’un des plus grands défis auxquels les Etats sont confrontés dans ce nouveau millénaire.

Monsieur le Président, cette situation risque de fragiliser des Etats dont le Sénégal en particulier d’où l’urgence de mette sur pied, une Agence Autonome qui prendra en charge les questions migratoires.

Dans l’espoir d’une meilleure prise en charge des questions migratoires, nous vous prions Monsieur le Président de la République de recevoir nos sentiments les plus distingués.

Boubacar SEYE  Président «Horizon sans Frontières»

Mamadou Mouth BANE Président «Jubanti Sénégal»

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles