Renforcement des capacités des citoyens: la CEDEAO et le gouvernement espagnol collaborent sur le développement du capital humain

La Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le gouvernement espagnol ont réaffirmé leur engagement à renforcer la collaboration afin de renforcer les capacités des citoyens de la région.

Cela a été annoncé lors d’une réunion du Directeur général pour l’Afrique du Ministère espagnol des affaires étrangères et de la coopération, M. Raimundo Robredo Rubio, avec la Vice-présidente de la Commission de la CEDEAO, Mme Finda Koroma, le 29 novembre 2018 à Abuja. Nigeria.

Le communiqué issu de cettte rencontre relève que grâce à la coopération entre l’Espagne et la CEDEAO, le pays européen octroie 12 bourses d’études pour le Master interuniversitaire en diplomatie et relations internationales, dans le cadre du fonds Bourse d’études pour diplomates des pays de l’EOWAS. La subvention est de 200 000 euros.

S’entretenant avec la délégation espagnole composée de quatre personnes, le vice-président Koroma a déclaré que, conformément aux meilleures pratiques, la Commission lancerait un appel à propositions au moment opportun pour faire en sorte que tous les critères applicables aux destinataires potentiels soient remplis.

Elle a révélé que la Commission sera très ouverte et transparente tout au long du processus de sélection, mais avec une grande sensibilité au genre et à la jeunesse.

Mme Koroma a noté que le programme de bourses d’études allait dans la bonne direction et a précisé qu’à l’avenir, les fonctionnaires compétents de la Commission discuteraient des détails techniques de sa mise en œuvre, y compris l’éligibilité des pays, les questions relatives à l’assurance maladie et les allocations minimales. Des éclaircissements seront également demandés sur l’avant-poste diplomatique requis pour le traitement des documents.

« Pour nous, ce n’est pas une affaire ponctuelle mais le début d’une coopération future », a ajouté le vice-président.

En outre, Mme Koroma s’est félicitée de l’importance du programme de bourses d’études et l’a associé à la possibilité plus large de renforcer et d’améliorer les compétences et l’expertise des citoyens de la CEDEAO en leur donnant espoir.

Elle a fait remarquer qu’avec l’éducation et la création d’opportunités, les populations, et en particulier les jeunes, pouvaient être écartées de la voie dangereuse de la migration irrégulière tout en endiguant le flot de l’exode des cerveaux malsain qui est devenu un dilemme humanitaire pour la région.

Le Directeur général Rubio a souligné que, bien que le programme de bourses d’études soit un programme pilote, le gouvernement espagnol souhaiterait le pérenniser tant que «tout se passera comme prévu».

L’envoyé spécial qui était accompagné à la Commission par M. Marcelino Ansorena, ambassadeur d’Espagne au Nigéria, son adjoint M. Gonzalo Sanchez et le chef du bureau de la coopération espagnole avec la CEDEAO, M. Carles Borrell, ont révélé que le programme est en pension complète avec bénéficiaires logés à la résidence de l’académie diplomatique.

Il a souligné la nécessité de satisfaire aux critères linguistiques pour être éligible, même si des dispositions avaient été prises pour une mise en œuvre sans heurts. Il a également appelé à une conclusion rapide des travaux sur papier afin de prévenir un éventuel écoulement de la fenêtre d’accessibilité.

  1. Rubio a déclaré que l’Espagne «considérait la CEDEAO comme notre partenaire de choix. Nous aimerons nous engager davantage et résoudre ensemble les problèmes que nous voyons aujourd’hui »

Le vice-président Koroma et le directeur général Rubio ont également eu des discussions sur le renforcement de la coopération en matière de sécurité régionale et la mise en place d’un capital humain pour le développement.

Outre l’amélioration du développement du capital humain dans la région de la CEDEAO, le programme de bourses vise à augmenter le nombre d’experts et d’analystes diplomatiques spécialisés dans les affaires et la langue espagnoles, à élargir la base de connaissances de la région et à promouvoir la coopération ainsi que l’échange d’idées et d’informations entre l’Espagne et la CEDEAO.

Étaient également présents le professeur Léopoldo Amado, membre de la Commission chargé de l’éducation, de la science et de la culture de la Commission de la CEDEAO; M. Babacar Ndiaye et le directeur des affaires politiques, M. Remi Ajibewa, parmi d’autres responsables.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles