Rencontres «B to B In Africa» :Des entreprises marocaines s’imprègnent du climat des affaires au Sénégal

Après Abidjan et Libreville, Dakar accueille la 3éme édition des rencontres «B to B In Africa».

Conduite conjointement par Maroc Export et la Banque Populaire, cette mission d’envergure, composée d’une centaine d’entreprises exportatrices marocaines, va permettre à ces dernières de nouer des partenariats commerciaux et industriels et de développer les différentes pistes de coopération existantes avec leurs homologues du Sénégal.

Ces rencontres vont permettre aux entreprises participantes de profiter des carnets de rendez-vous, de prendre connaissance du climat des affaires et des mesures incitatives en vigueur au Sénégal.
«B to B In Africa» est un concept innovant mené par Maroc-Export et la Banque Populaire pour développer l’internationalisation des entreprises marocaines et tout particulièrement les PME régionales.

Le thème de cette 3eme édition porte : « Les écosystèmes industriels : vers une nouvelle génération de partenariat ».
Mme Zahra Maafiri, directrice générale Maroc Export souligne : « Cette démarche a été lancée en 2014.

Elle consiste à créer des synergies entre les entreprises opérant dans une même filière : un schéma appelé « Ecosystème industriel dans lequel les entreprises championnes, locomotives tirent dans leur élan de croissance les PME ».
La directrice de Maroc Export, estime que l’objectif est d’accompagner la structuration du tissu industriel national autour de filières performantes et intégrées, ce qui permet de générer plus de valeur ajoutée à tous les niveaux de l’économie.
« Nous voulons à présent aller au-delà, et développer des écosystèmes régionaux à l’échelle panafricaine et nous vous invitons, entreprises et institutionnels sénégalais, à intégrer cette démarche afin de créer plus de valeur ajoutée maroco-sénégalaise et africaine », explique Mme Maafirin qui affirme que les 93 entreprises marocaines qui l’accompagnent sont dans les dispositions à intégrer cette démarche.

Elles viennent rechercher des complémentarités concrètes avec les quelque 518 entreprises sénégalaises inscrites et ceci grâce à 1550 rendez-vous « B to B » programmés.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles