Rencontre annuelle : Réunion du Groupe de Travail de Caritas Internationalis pour le Sahel pour élaborer un nouveau plan d’action

Le Groupe de Travail de Caritas Internationalis pour le Sahel (GTCIS) tient sa rencontre annuelle, du 31 janvier au 1er février 2019, à Saly dans le département de Mbour. Entre autres objectifs de la réunion : l’élaboration d’un nouveau plan d’action et la mise en place d’un Comité de pilotage.

La cérémonie d’ouverture est prévue, le jeudi prochain, à 09h30, à l’hôtel les Filaos, en présence de Son Excellence Monseigneur Benjamin Ndiaye, Archevêque de Dakar et de Monsieur Albert Mashika, Secrétaire Exécutif de Caritas Africa.

Les membres du Groupe de Travail de Caritas internationalis sur le Sahel qui pendront part à cette rencontre qui s’ouvre la semaine prochaine au Sénégal viendront notamment du Mali, du Cap Vert, du Niger, du Bukina Faso, d’Espagne, de Belgique, du Danemark, de l’Autriche, de l’Italie, du Sénégal, du Tchad, de Mauritanie ou encore de Guinée Bissau

L’agenda de la rencontre indique qu’ils examineront le bilan des actions menées dans le cadre du Plan d’Action 2018 de leur Confédération et leurs réponses à la crise alimentaire au Sahel 2018 avant d’élaborer un nouveau plan d’action et d’élire un nouveau comité de pilotage pour un mandat de trois ans.

Ces différents travaux seront, toutefois, précédés, du 28 au 30 janvier 2019, à Saly, d’une formation sur l’agro-écologie, pour permettre aux participants de répondre à plusieurs enjeux dans le domaine sur les plans techniques, environnementaux, politiques et institutionnels.

La fin de la rencontre du GTCIS au Sénégal sera sanctionnée par la publication d’une déclaration finale, le vendredi 1er février 2019.

Pour mémoire, crée le 26 novembre 2006 par le Secrétariat Général de Caritas Internationalis, suite à la crise alimentaire de 2005, et renouvelé après le rencontre de Praia en 2016, le GTCIS poursuit plusieurs objectifs comme le développement des programmes sous-régionaux pour répondre aux urgences, et si possible, les prévenir et la mise en place d’actions dans le domaine de la sécurité alimentaire, de la résilience, des changements climatiques, de la migration, de la consolidation de la paix.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles