Réélection du président Macky Sall La COJER de Djinaky bat le rappel des troupes

Située dans le département de Bignona, la commune de Djinaky est l’un des plus grand grenier électoral de l’arrondissement de Kataba I.  Elle est composée de 25 villages et  compte 18.303 habitants.

L’Alliance Pour la République (APR), le parti au pouvoir, a compris l’intérêt que cela revêt  et a mis les bouchées doubles  pour assurer son ancrage dans cette zone carrefour, nichée à quelques encablures de la frontière gambienne.

Gagner le contrôle de Djinaky, c’est conforté quelque part une avance certaine, avant même  le résultat des urnes.  Ainsi, l’ APR  est en train de tisser sa toile dans cette localité en vue des prochaines joutes électorales.

C’est dans cette perspective donc, qu’un bureau  de la COJER a récemment été installé. M. Sény Sonko, le coordonnateur dudit bureau, aussitôt élu, a fixé haut ses ambitions.

Mon souci, nous confie-t-il,  » c’est  de contribuer  à la réélection du président Macky Sall ».

Pour se faire, le coordonnateur de la COJER de Djinaky, a invité ses frères du parti , à resserrer les liens et à ne voir ni plus, ni moins que l’intérêt suprême de l’APR.

C’est ainsi que  » nous pourrons faire grandir le parti et atteindre notre objectif  » a-t-il fait remarquer. M.Sonko ne perd pas de vue que la réélection du président Macky Sall va de pair  avec le triomphe des élections législatives.

Sur ce, il propose d’abord une union sacrée autour du leader local, Dr, Moustapha Lô Diatta, secrétaire d’état à l’accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes et maire de Djinaky.

Ensuite, il propose, le déploiement d’une vaste campagne de concertation répétée, à tous les niveaux pour parer à toute éventualité  à date échue.

Dans un tout autre domaine, le coordonnateur de la COJER de Djinaky  a lancé un vibrant appel aux fils de la localité, à l’unité et à l’entraide pour le développement de leur commune.

« Au-delà de ma localité, c’est toute la jeunesse républicaine que j’invite à retrousser les manches pour participer activement au développement du Sénégal. Ne soyons pas une jeunesse spectatrice mais une jeunesse actrice du développement et porteuse d’espoir »  a conclu notre interlocuteur.

Jean Nzalé

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles