Réduction des dépenses de l’État : 50 milliards de nos maigres ressources jetés à la fenêtre

50 milliards de nos maigres ressources ont étés dépensés  pour la confection des cartes électorales. Cette somme exorbitante dépensée sur un soi-disant permettre le vote simple à chaque citoyen détenteur de la nouvelle carte d’identité CEDEAO.

En réalité c’est une véritable mise en scène bien planifiée que le régime de Macky Sall a orchestré à 6 mois des élections législatives. Et pour la simple et bonne raison les électeurs n’ayant pas pu retirer leur carte à temps et la plupart sont issues de formation politique contraire au pouvoir et ont étés privée de s’exprimer librement.

Les législatives du 30 juillet 2017 ont étés organisées de façon hautement politique raison pour laquelle la capitale Dakar les résultats qui devrait être depuis mardi annoncés par les commissions de votes par commune n’étés toujours avancées.

Et pour cause le premier ministre Dionne tête de liste de la mouvance présidentielle et son équipe de campagne ont annoncé la victoire de leur camp sur Dakar sans que l’autorité en charge des élections Abdoulaye Daouda Diallo leur rappel à l’ordre.

Sans leur rappeler le conseil constitutionnel est la seule institution habilité à donner les résultats définitifs d’une élection et à proclamer le vainqueur. C’est pourquoi l’opposition considère que cet homme représente un danger sur la bonne marche de la démocratie sénégalaise pour les prochaines échéances électorales et demande tout simplement son remplacement par une personnalité neutre.

Si ce n’est pas fait les Sénégalais assisteront  à de prochaines échéances électorales de 2019 pire que ce qu’ils viennent de vivre avec les élections législatives de 2017.

Nous ne sommes plus au moyen âge et ses pratiques sont à bannir dans nos sociétés pour la bonne marche de la démocratie comme dans tous les pays civilisés qui se respecte.

Quel est aujourd’hui l’intérêt  de dépenser plus de 50 milliards pour simplifier la participation de l’électeur à une consultation populaire si au final il ne peut même pas voter.

Rappelons-nous que le sénat a été supprimé pour que Macky Sall réduise les dépenses de l’État de  8 milliards.

Quel est aujourd’hui le résultat de sa politique de réduction des dépenses publiques si le gouvernement de Dionne jette 50 milliards à la fenêtre.

Il  faut dire stop ! Les sénégalais ne sont pas des instruments comme le pense  ce régime qui continue dans l’instrumentalisation politique.

Beaucoup de politiciens se sont faits avoir par l’instumenlisation politique de Macky Sall et aujourd’hui s’ils ne s’allient pas derrière le président Abdoulaye Wade après ses élections et faire un bloc de défense de la démocratie beaucoup  finiront leur carrière politique avec des convictions démesurées

Jon Birahim

Pds France

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles