Redressement de la Banque Crédit Suisse : la stratégie de Tidjane Thiam s’avère payante

Mission accomplie. Le Crédit Suisse commence à récolter de beaux fruits du programme de restructuration déployé sur ces 3 dernières années par Tidjane Thiam. Le bénéfice net de la banque suisse a plus que doublé au deuxième trimestre 2018, à 647 millions de francs suisses (558 millions €).

« Il s’agit de notre septième trimestre consécutif de croissance du bénéfice. » a déclaré l’Ivoirien, appelé en juillet 2015 pour redresser le groupe bancaire international, alors mal en point.

Tous les indicateurs ont dépassé les attentes des analystes, aussi bien en ce qui concerne le bénéfice net que le chiffre d’affaires ou les charges d’exploitation. Aussitôt les résultats connus, le titre a immédiatement gagné 2,15% sur la bourse de Zurich.

« Le bénéfice adapté du Groupe au deuxième trimestre 2018 a progressé de 88% en glissement annuel, porté par une forte croissance des revenus de 7% et par un levier d’exploitation toujours positif, soutenu par une discipline stricte en matière de coûts », déclaré M. Thiam.

Pourtant, le pari n’était pas gagné d’avance. En 2016, de nombreux investisseurs avaient mis en doute le plan de restructuration du nouveau CEO, qui a tenu son cap contre vents et marées. « Durant le reste de l’année, nous continuerons de tout mettre en oeuvre pour développer nos activités de gestion de fortune et conclure avec succès les deux derniers trimestres de notre restructuration », a assuré celui que beaucoup d’Ivoiriens aimeraient voir revenir au pays…

Source Ecofin

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles