Recrudescence des vols, agressions et meurtres: ADHA interpelle les autorités sénégalaises

L’actualité nationale a été marquée cette semaine par la disparition tragique de Yacine Sané, 31ans, une dame décédée des suites d’une chute mortelle liée à un vol à l’arraché subi dans un véhicule de transport en commun.

Face à cette triste nouvelle, la dernière d’une longue série noire, Action pour les Droits Humains et l’Amitié (ADHA), via un communiqué reçu, a exprimé sa profonde indignation et rappelle à l’État son rôle de garant de la sécurité des personnes et des biens.

Pour cette organisation, de réelles mesures doivent être prises et appliquées pour sauvegarder l’intégrité et la sécurité des populations afin de mettre fin à cette série de violence et apporter des solutions pour les zones et les populations les plus exposées.

« Profondément préoccupée par l’ampleur des agressions notées dernièrement sur l’ensemble du territoire national, ADHA exige le renforcement des moyens et forces de sécurité.

Au-delà de la sortie apportant des éclairages sur les circonstances de la mort de Mme Sané, nous demandons aux autorités compétentes que toute la lumière soit faite sur cette affaire dramatique, afin que toutes les responsabilités soient situées et les auteurs neutralisés, mais surtout de durcir les peines tout en restant conforme aux conventions internationales signées », soulignent-ils.

Sur un autre facteur tout aussi important et pouvant être lié à cette situation déplorable, ADHA demande aux autorités, afin de contrer et réduire les incidents liés aux agressions, de prendre des mesures visant à apporter des solutions au chômage des jeunes.

« Cela passe par une meilleure prise en compte des jeunes ainsi qu’à la mise en place de politiques efficaces en faveur de l’amélioration de leurs conditions de vie. Pour ce faire, les autorités doivent encourager la participation des jeunes aux processus de prise de décisions au niveau des instances communautaires et nationales.

A la famille de la défunte et des victimes de ces actes, Action pour les Droits Humains et l’Amitié présente ses condoléances, ainsi qu’à toute la population sénégalaise et formule des prières pour leur repos éternel, mais aussi pour un climat paisible et stable du Sénégal », s’est exprimé Adama Mbengue, son président.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles