Recours aux pratiques mystiques dans les ménages: Quand des coépouses s’entre-déchirent…

Le recours aux pratiques mystiques, est aujourd’hui une réalité dans beaucoup de ménages polygames. Souvent des coépouses qui entretiennent des relations très heurtées embarquent leurs enfants dans leurs mêlées. Mais toujours est-il qu’entre ces femmes partageant le même conjoint, le degré d’animosité peut atteindre des proportions insoupçonnées.  C’est alors que le mysticisme s’y invite aussi. Car quand elles se livrent à une guerre sans merci, elles vont  jusqu’à recourir à des pratiques mystiques pour nuire à celle avec qui elles partagent le même mari. Des fois aussi c’est ce dernier qui est visé dans le maraboutage. Lactuacho.com s’y est intéressé pour son  Grand Reportage, un de ses reporters ayant été témoin d’une scène insolite.
On est en plein cœur du quartier populaire de la Médina. Ici malgré la forte canicule, les gens vaquent tranquillement à leurs occupations.

Premier décor, premières scènes

Certaines flaques d’eau sont toujours visibles dans les rues du fait des fortes pluies qui se sont abattues à Dakar. Les eaux usées s’échappent des égouts pour envahir les ruelles avec une odeur nauséabonde qui pollue l’atmosphère. Certaines femmes se mettent à l’ombre des arbres pour un peu de fraîcheur.
A coté des jeunes discutent tranquillement autour de la théière tandis que les autres jouent au Babyfoot. Tout à coup, c’est un bruit confus qui pousse des femmes à se lever  pour entrer dans la maison d’en face où deux hommes sortent  encadrant une femme avec les habits en lambeau. Renseignement pris, elle se battait contre sa coépouse.
« Depuis une semaine, elle ne cesse de me provoquer. La fois passée, elle a envoyé sa fille mettre beaucoup de sel dans la  sauce de notre repas. Maintenant, c’est fini je vais en découdre avec elle pour lui prouver que je n’ai pas peur d’elle », crie tout haut la femme aux autres hommes qui essayent de calmer.
C’est le moment choisi par sa coépouse pour sortir de la maison avec son visage ensanglanté, l’abreuvant d’injures.
« En tout cas, ces deux femmes risquent de commettre des crimes. Trop souvent elles se battent avec des armes. Leur mari semble s’en moquer », avertit un homme, habitant le quartier.

Des séquelles qui témoignent
Des femmes, victimes de ces violences de la part de leurs coépouses portent souvent les séquelles de leurs bisbilles.
« Ma coépouse m’a fait perdre une partie de mon oreille gauche. Un jour, pour une histoire banale des clés du congélateur que mon époux m’avait confiées, elle a été folle de rage. Ce jour-là, elle m’a tellement insultée que je ne pouvais plus supporter. Je lui ai donnée une bonne correction mais elle m’a arrachée une partie de l’oreille gauche », témoigne S.G. la quarantaine
Une charmante dame qui se souviendra toujours d’une histoire entre coépouses témoigne : « Ma propre sœur a perdu une oreille en se battant avec sa coépouse. Cette dernière l’avait frappée avec une écumoire. Mais même moi j’ai perdu deux dents à cause de ma coépouse. Elle m’a jeté un objet à la figure durant une dispute. Wayé djigou ké dé (mais cela ne lui pas porté bonheur) ».

Ces pratiques mystiques pour neutraliser sa rivale !

Le partage de cette scène était pour camper le décor, car surtout quand elles vivent sous le même toi, les querelles et guerres de positionnement sont omniprésentes dans les couples polygames.
Pour préserver leur mari et avoir une main mise sur lui au détriment des autres, certaines femmes n’hésitent pas à avoir recours à des pratiques mystiques.

Oui, le mysticisme est bien ancré dans nos traditions. Certaines femmes se livrent à ces pratiques dans la plus grande discrétion, ou des fois ouvertement. Dans ces pratiques mystiques qui minent beaucoup de ménages polygames, ses adeptes investissent beaucoup d’argent pour ces pratiques occultes. Dans cette forme de guerre irrationnelle, une dame se livre à cœur ouvert :
« En tout cas, je ne vais pas attendre que ma coépouse m’atteigne mystiquement pour réagir. Je ne vous cache pas que vais recourir aux pratiques mystiques pour l’éloigner de mon mari. Depuis qu’elle est venue dans la maison, je ne m’entends plus avec mon mari. Comme elle est une grande championne en matière de mystique, je ne vais plus lui donner du temps de me nuire. Elle a déjà marabouté ma fille qui faisait des cauchemars terribles », avance cette femme, aussi la quarantaine bien sonnée.
Comme si ce sont les enfants qui sont les plus ciblés, une dame témoigne :
« Ma coépouse, depuis qu’elle est venue dans la maison, ma fille tombe malade de façon plus fréquente. Une voyante m’a dit que si je ne la protège pas, elle va devenir folle et elle va quitter la maison et personne ne pourra la retrouver. Sa voyance a révélé que c’est l’autre (sa coépouse)  qui est à l’origine de tout cela. Comme j’ai les moyens financiers de lui faire face, je ne laisserai rien à celle qui en veut à ma fille qui est unique ! »

Là où elle songe à protéger sa fille du mauvais sort, d’autres femmes font recours aux marabouts pour éloigner leur coépouse de leur conjoint.

D’ailleurs Penda ne s’en cache pas:
« Pour garder uniquement mon mari, je suis prête à tout sur le plan mystique. Mes deux coépouses passent tout leur temps à faire le tour des marabouts pour me séparer de lui. Je suis la première épouse qui a vécu les moments durs avec mon époux qui n’avait pratiquement rien du tout. Aujourd’hui, il est devenu riche et a cherché deux autres épouses. Et ces dernières semblent unir  leur force pour me pousser à la porte, mais je ne vais pas me laisser faire. Je vois souvent es choses étranges dans la maison. Des fois je vois qu’on a versé  du liquide devant ma porte. Des fois ce sont des œufs cassés. Mais elles ne perdent rien pour attendre. Je suis protégée et il suffit que je séjourne au village pour que leur sort soit scellé », nous lâche-t-elle.

Cet avortement suivi de stérilité

M.D. est aujourd’hui toute proche de la ménopause. Pourtant après presque vingt ans de mariage, elle n’a pas d’enfant avec son mari. Très belle et très convoitée durant son célibat, ce sont surtout les liens de parenté qui ont le plus joué pour son mari. Un mariage célébré dans la simplicité, mais les choses se sont compliquées quand elle a rejoint le domicile conjugal.

La période qui l’a le plus marquée est celle de son avortement dans des conditions bizarres. Avec une voyante vraiment de bonne réputation, on lui a détaillé le pourquoi de cette scène qui allait changer sa vie.

Revenant sur les faits, elle explique que presque six mois après son mariage, elle était tombée enceinte au grand bonheur de son mari qui attendait depuis des années son premier enfant. Mais au bout de trois mois, le lendemain d’un jour où elle avait fait le linge, elle a été prise de douleurs atroces accompagnée de saignement. Evacuée d’urgence à l’hôpital, elle a perdu son bébé.

Sa maman qui avait dans un rêve prémonitoire vu sa fille dans une situation alarmante, l’avait amené ensuite chez une voyante. Cette dernière comme si elle avait assisté à ces jours d’avant et d’après avortement est revenue détail par détail sur cette partie de sa vie.

Le point d’orgue a été atteint quand elle lui a dit ces paroles qui vont la marquer à vie : « Si tu vérifies tes habits tu verras qu’un bout de ton pagne à couleur rouge a été coupé aux ciseaux ou avec une lame et enterré dans un cimetière. C’est l’œuvre de ta belle-mère. Si tu ne prends pas soin de toi (mystiquement s’entend) tu n’auras jamais plus d’enfant ».

Jusqu’à ce jour l’histoire a donné raison à la voyante. Car non seulement elle a avait découvert qu’effectivement son pagne a été coupé, mais vingt ans après elle n’est plus tombé enceinte.

Certains maris ciblés

L’autre coté moins voyant de cette bataille mystique est celui des maris polygames. Un homme témoigne qu’un jour, il a été surpris de voir un ami (mari polygame) qui l’avait invité à déjeuner, prendre un pot d’eau, arroser le plat qui les regroupait lui et ses amis, avant de donner ‘’le coup d’envoi ‘’ du repas en disant « Bismilahi (par la grâce de DIEU ! ».

Un geste qui l’avait surpris, le poussant à lui demander avec le sourire : « mais pourquoi tu asperges le plat avec cette eau ? Ca va diminuer la saveur ! »

Réponse de son ami « Quand tu seras polygame, tu comprendras. Ce ne sont pas seulement les condiments qui accompagnent le plat. Et avec ce geste tu annules tout ! Elles ne pourront jamais t’atteindre dans leurs rivalités ! »

Vrai ou faux, certains avancent même que quand la polygame dépasse deux épouses, ce n’est plus une guerre mystique entre coépouses, mais c’est le mari qui est la meilleure cible, pour l’avoir pour soi.

Le mysticisme au foyer vu par d’autres hommes
Beaucoup d’hommes estiment que les femmes adorent ces genres de pratiques pour nuire à leur rivales ou pour garder leur homme.
Un client de Siléye, un vulcanisateur, donnant son avis sur la question indique :
« Nous avons nos propres réalités. Les femmes font toujours recours aux pratiques mystiques dès qu’elles sentent un changement chez leur mari. Moi dès que ma femme a eu vent que j’allais prendre une seconde épouse, elle ne reste plus à la maison. Elle passe tout son temps à courir derrière les marabouts pour m’atteindre mystiquement. Je sais tout, mais elle se fatigue pour rien ! ».
Oumar D. un commerçant lui est certain que : « Rien ne peut séparer les femmes des pratiques mystiques. Cela fait partie de leur vie. Elles te disent toutes qu’elles ne s’adonnent pas à ces pratiques alors qu’il en est rien. Ce sont les femmes qui connaissent les voyants, les marabouts. Elles cherchent à longueur de journée des marabouts pour leur mari».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles