Récital du Saint Coran : Louga a triomphalement accueilli Moustapha Dia, son jeune crack

Louga, la capitale du Ndiambour, en attendant la journée d’hommage prévu jeudi 31 mai 2018, a triomphalement accueilli Moustapha Dia son jeune crack de 12 ans. Souvent classée comme une localité ne s’imposant que par son folklore sur l’échiquier culturel sénégalais, la ville de Louga a fini d’installer l’ambivalence dans la tête de beaucoup de sénégalais.  C’était hier, dans la soirée du lundi 28 mai 2018, nous rapporte lougawebmedias.com.

Attendu pour aussitôt après la rupture du jeûne au 12ème jour de ce mois bénit de Ramadan à la sortie de la ville par une foule de Lougatois massée à la sortie de la ville, Moustapha Dia et compagnie n’ont été accueillis dans ces lieux qu’à 22 heures et demie.

Selon nos confrères, une magnifique escorte de véhicules de toutes marques dominée cependant par une kyrielle de mototaxis s’est constituée en caravane. Une effervescence aux sonorités religieuses en langue arabe, malaxée de cris de joie de toutes sortes, telle est la manifestation de joie ‘’incontenable’’ sous cependant l’encadrement bienveillant des forces de défense et de sécurité.

Santhiaba et le Boulevard de la Gare ont été le long itinéraire de la procession nocturne ayant pour point de chute la Mairie de Louga. Sur place, une autre foule plus compacte et plus massive attend le champion national de maîtrise du Saint Coran.

La Fédération des Ecoles Coraniques de la ville, des représentants de tous les foyers religieux musulmans, les condisciples de l’enfant richement primé, un créneau spécialement aménagé…tout était en place devant l’Hôtel-de-ville à l’honneur du disciple de Serigne Ousmane Dia.

Au nom de l’édile de Louga, l’Adjoint au Maire Mor Sylla alias Arka, a lancé un appel à l’union autour du jeune élève coranique lors de la journée d’hommage. «Ne minimisons rien pour venir récompenser cet enfant de 12 ans qui fait la fierté de notre localité. Cet enfant a beaucoup de mérite ainsi que son maître coranique. Notre champion en est à son troisième essai avant de décrocher enfin le sacre national qui réjouit toute notre communauté Lougatoise».

«Honneur aussi à la célèbre école coranique de Coki qui offert l’humaine éducation religieuse à son maître Serigne Ousmane Dia.  Tout le mérite lui revient aussi. Ainsi que les mères de ‘’Daarah’’ qui ont pleinement joué leur partition».

«Sous la commande du Maire Moustapha Diop, demain (NDRL ce mardi 29 mai), une délégation de la Mairie va étudier les modalités d’acquisition d’une propriété foncière bâtie à au champion national 2018 de récital du Saint Coran», révèle l’Adjoint au Maire sous une salve d’applaudissements de la foule.

Des prières de la bouche du représentant des écoles coraniques de Kébémer ont clôturé la cérémonie.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles