Rapport mondial sur les crises alimentaires: près de 113 millions de personnes vivant dans 53 pays touchées par la famine

Environ 113 millions de personnes vivant dans 53 pays ont connu une situation d’insécurité alimentaire aigüe en 2018, lors des plus graves crises alimentaires mondiales.

C’est ce qui ressort d’un rapport présenté hier mercredi 2 avril conjointement par l’Union européenne, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies, environ 113 millions de personnes vivant dans 53 pays ont connu une situation d’insécurité alimentaire aigüe en 2018, contre 124 millions en 2017.

Voici les principales conclusions du rapport:

  •        113 millions de personnes ont été identifiées en situation de crise alimentaire, soit un chiffre en légère baisse par rapport aux 124 millions de personnes identifiées en 2017. Néanmoins, le nombre de personnes en situation de crise alimentaire à travers le monde reste largement supérieur à 100 millions pour la troisième année consécutive, et le nombre de pays concernés a augmenté. En outre, 143 millions de personnes supplémentaires vivant dans 42 autres pays sont au bord de la famine.
  •         Près des deux tiers des personnes touchées par l’insécurité alimentaire aigüe vivent dans les huit pays suivants: l’Afghanistan, la République démocratique du Congo, l’Ethiopie, le Nigéria, le Soudan du Sud, la Syrie et le Yémen. Dans 17 pays, le niveau d’insécurité alimentaire aigüe reste inchangé ou a augmenté.
  •         29 millions de personnes supplémentaires souffrent d’insécurité alimentaire aigüe en 2018, en raison du climat et des catastrophes naturelles. Par ailleurs, 13 pays dont la Corée du Nord et le Venezuela, n’ont pas été intégrés dans l’analyse faute de manque de données.
Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles