Racisme plus que présent aux USA, pour cette photo avec un noir, sa fille est « classée morte » pour Mr Hayes

Voilà un échange de textos qui ne laisse aucun doute sur le racisme encore en vie et bien présent en Amérique. Il suffit de regarder l’échange de textes choquants entre un père blanc d’Arkansas et sa fille, une adolescente.

Anna Hayes, une lycéenne de Lake Village, Arkansas a assisté au bal de la semaine dernière avec un ami, Phillip Freeman – qui est noir. Quand son père – avec qui elle ne vit plus – a vu les photos, il était livide et lui a envoyé une longue tirade de messages racistes et sexistes indiquant à Anna qu’il la désavouait et l’appelait par des noms déchirants et offensants.
Dur les photos partagées sur Facebook, Anna et Phillip ont l’air parfait sur une piste de danse. Anna portait une robe rouge  bien ornée de sirène écarlate en dentelle, et Phillip avait mis une veste rouge assortie de boutons noirs et un pantalon.

Anna a déclaré que, bien que Phillip soit juste un ami, il est aussi «vraiment drôle» et «super mignon», c’est ainsi qu’elle l’a arraché à son rendez-vous.

Malheureusement, le père d’Anna – dont elle dit qu’il a toujours tenu un langage raciste – a vu les snaps en ligne et a perdu son temps à partager sa déception avec elle d’une manière incroyablement abusive.

« Entre nous, c’est fini ! Je ne viendrai pas à ta remise de diplôme. Je ne paierai pas non plus ton collège. Va vivre avec les nègres » lui a-t-il écrit.
Anna a expliqué à BuzzFeed qu’elle et son père avaient eu une relation tendue pendant des années. Ses parents sont divorcés, et bien qu’elle ait vécu avec lui brièvement étant enfant, elle est chez sa mère depuis son adolescence.

Sa tirade, cependant, semble avoir dépassé les mots inconfortables qu’ils avaient partagés dans le passé. Répondant à ses textes initiaux, Anna lui a écrit: «Je suis allé au bal avec un mec noir, donc c’est un problème …  trop raciste ».

« Oui, je le suis », reconnait son père en écrivant sans relâche avant de poursuivre dans une formulation grammaticalement incorrecte:  » tu es morte pour moi. Ne me contacte jamais, c’est terminé»

Lactuacho.com avec dailymail.co

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles