« Quand un pouvoir déboussolé s’emporte… »

Quand un pouvoir s’emporte sur des polémiques c’est qu’il est déboussolé. La panne de l’appareil de radiothérapie de l’Hôpital le Dantec est source de négligence sur une machine datant de l’époque coloniale. Comme beaucoup d’autres appareils de soins hérités de l’ancien colonisateur la France.

Maintenant l’importance c’est de procéder à un changement dans l’immédiat tous les appareils laissé par la France après l’indépendance et sensés servir pour des opérations de soins dans les hôpitaux.

Le Sénégal est devenu un pays pris en otage par un pouvoir vieillissant déboussolé et qui manque d’esprits brillants. C’est ce qui explique toute cette médiatisation sur une affaire qui pouvait être traitée par les services de l’Hôpital le Dantec et la ministre de la santé Éva Marie Cole Seck.

Il n’y avait pas l’utilité que le président Macky Sall et son premier ministre Mohamed boun Abdallah Dionne réagissent aux polémiques en accusant indirectement l’opposition de profiter de certaines situations pour tirer sur son régime.

Faudra-t-il qu’on accuse aussi l’opposition de la paralysie de l’économie nationale dont on ne parle pas beaucoup. Depuis quelques temps les ménages les plus vulnérables ressentent dans leur quotidien une augmentation des prix sur certaines denrées de première nécessité et sur les factures d’eau et d’électricité.

C’est un échec sur toute la politique du gouvernement qu’on tente de dissimuler par les fréquents déplacements à l’étranger du président Macky Sall. Le gouvernement est resté impuissant face à la montée des prix et le premier ministre Mohamed boun Abdallah Dionne n’a pas trouvé utile de fournir des explications aux Sénégalais sur les causes de cette augmentation des prix sur le panier de la ménagère.

C’est pourquoi aujourd’hui les Sénégalais dans leur majorité sont conscients qu’ils ont un pouvoir déboussolé pratiquant la politique hasardeuse.

Jon Birahim Pds France

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles