Quand Tapha ‘’joue du riiti’’ pour Macky, voilà ce que ça donne…

Quand Niasse-Coumba-Abdallah chante les louanges de SMS. C’était hier au Palais, au sortir d’une audience que lui avait accordé le maitre des lieux afin de « faire le point sur les dossiers de l’Etat dans le cadre de la coopération horizontale qui existe entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif ».

Ayant mis à profit cette rencontre pour s’entretenir sur la question de la résolution de la Crise au Burkina Faso, le prési de l’Assemblée nationale ne s’encombre pas de formules pour dire :

« Le résultat est là, le Burkina Faso n’a pas brûlé, il n’y a pas eu de massacre, il n’y a pas eu de génocide,  la paix revient progressivement grâce à l’action du Président de la Cedeao le Président (SMS), de son homologue le Président Yayi Boni, et des chefs d’État de la Cedeao ».

Niasse-Coumba-Abdallah a aussi sorti son « riti » pour chanter SMS « pour le succès obtenu lors du récent Sommet des chefs d’États sur les changements climatiques et le développement de New York ».
Il entonne un couplet du tonnerre : « Tout le monde a vu, tout le monde a entendu le Président Obama rendre hommage au type de bonne gouvernance qui est en vigueur au Sénégal ».

Le président de l’Assemblée a, en outre, remercié SMS pour « la coopération qui existe entre les députés, le Premier ministre Mouhamed Boun Abdallah Dionne et les ministres de la République, permettant d’éclairer les (Sunugaaliens), et d’aller ensemble vers le progrès, la concorde, l’unité et la solidarité nationale ».

« Puisque le pouvoir exécutif, le pouvoir judiciaire et le pouvoir législatif constituent les trois axes qui soutiennent l’État et qui le font fonctionner, je remercie le Chef de l’État pour le soutien qu’il apporte à l’Assemblée Nationale dans son fonctionnement », a-t-il ajouté.

Il faut noter par ailleurs que Niasse-Coumba-Abdallah a, au nom de l’Assemblée nationale, présenté ses condoléances au peuple sunugaalien suite au décès de nos compatriotes à Mina en Arabie Saoudite et a appelé les autorités saoudiennes à « revoir l’organisation du pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam ».

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles