Protection sociale pour tous: la rencontre d’Addis-Abeba est un moment idéal pour agir, selon Jim Yong Kim

La Troisième Conférence financement du développement à Addis-Abeba la semaine prochaine est une occasion de veiller à ce que la communauté internationale ait les moyens de faire de cette vision sociale une réalité.

« Le Groupe de la Banque mondiale et l’OIT partagent une vision de la protection sociale pour tous, un monde où toute personne qui a besoin de protection sociale puisse y accéder à tout moment », ont déclaré Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale Le Groupe et Guy Ryder, Directeur exécutif, de l’OIT , dans leur déclaration conjointe.

« Ces programmes comprennent la trésorerie et les transferts en nature destinés aux ménages pauvres et vulnérables, dans le but de protéger les familles de l’impact des chocs économiques, des catastrophes naturelles et d’autres crises; de veiller à ce que les enfants grandissent en bonne santé, bien nourris, et puissent rester à l’école et d’apprendre; favoriser l’autonomisation des femmes et des filles; et la création d’emplois. Le rapport est le deuxième d’une série d’études qui surveillent et rendent compte de la croissance et la couverture des filets de sécurité sociale dans le monde en développement, mettent en évidence les innovations prometteuses, et d’examiner des politiques importantes et développements pratiques dans ce domaine » ajoute la déclaration.

Selon la Banque Mondiale, le rapport pourrait également servir d’outil pour suivre les progrès dans la réalisation de l’objectif 1.3 de l’ODD visant à mettre en œuvre des systèmes et des mesures de protection sociale appropriés au niveau national pour tous d’ici 2030.

De plus en plus de pays à tous les niveaux de revenu se sont investis dans des programmes de filets de sécurité sociale parce qu’ils sont performants.

Il y a de nombreuses preuves que ces programmes assurent les familles pauvres en investissant dans la santé et l’éducation de leurs enfants,  en améliorant leur productivité et faisant face aux chocs », a déclaré Arup Banerji, directeur principal du Groupe de la Banque mondiale pour la protection sociale et du travail.

«À l’avenir, on peut faire davantage pour combler l’écart de la couverture et atteindre à travers le monde les couches  les plus pauvres, en améliorant l’efficacité de ces programmes soutenus par le ciblage amélioré, une meilleure cohérence des politiques, une meilleure intégration administrative, et l’application des technologies.

 

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles