Projet de révision constitutionnelle et caricatures de jeuneafrique, les cadres du Grand Parti brocardent Macky

La convention des cadres du grand parti de Malick a organisé ce jeudi 04 février  2016 à leur siège  une journée de réflexion sur le projet de réforme constitutionnelle en cours.

Selon Maître Ndiaga sy avocat  qui portait leur voix face à la presse «  sur les 15 points proposés par le chef de l’état seuls 2 ou 3 sont intéressants. Le projet de révision est en de ça des attentes des sénégalais. Il manque d’ambition pour le peuple sénégalais, nous dit un communiqué parvenu à lactuacho.com.

D’ après eux « les ruptures attendues par rapport ce projet ne sont pas la. en ce qui concerne la fonction présidentielle, le statut du chef de l’état, le président de la république ne doit plus être chef de parti et chef de l’état ».

« La concentration des pouvoirs entre les mains d’un seul homme et les relations entre les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire sont à revoir. Tant que le président de la république reste le président du conseil supérieur de la magistrature le cordon ombilical est toujours là »se désolent les cadres du Grand Parti

Profitant de cette journée de réflexion les cadres du grand parti se sont associés à la vague d’indignation contre Jeune Afrique. « Au-delà de l’appartenance à la confrérie mouride  ou pas c est inacceptable de porter atteintes à la foi des autres » expliquent-ils.

« Les cadres du grand parti condamnent vigoureusement et  fustigent l’attitude du journal  de Béchir Ben yahmed. On ne peut pas comprendre ce qui a pu motiver de façon délibérée et à la limite même insolente l’attitude de jeune Afrique  de porter atteinte à la foi des mourides et de la Houma islamique » rapporte le porte-parole du jour maître SY.

« Serigne Touba est une figure  de proue importante de la communauté musulmane donc Macky et le pouvoir qui étaient partis manifester en France pour soutenir le journal Charlie hebdo ne devaient pas avoir une réaction tardive et molle contre jeune Afrique ? » S’interrogent-ils

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles