Prochain référendum : Pourquoi le P.S. préfère sa tenue en 2015…

Réunis en assemblée générale des secrétaires généraux de coordination, ce samedi 09 mai, les Socialistes ont exprimé leur réserve quant à la date retenue par le chef de l’État pour organiser le référendum sur la réforme des institutions et la réduction de du mandat présidentiel.

Face à la presse, à l’issue de cette rencontre qui a vu la participation de tous les secrétaires généraux du Ps à l’exception de la mairesse de Podor, toujours aux abonnés absents, Me Moussa Bocar Thiam, secrétaire national adjoint à la communication, a indiqué que cette décision fait suite à une étude profonde du corps électoral mais surtout du calendrier républicain.

«Nous demandons à ce que ce référendum se tient au plus tard dans le dernier trimestre de l’année 2015. La tenue de cette consultation, cette année, permettra d’asseoir une meilleure équité entre les partis. Car, cela va non seulement permettre de tourner définitivement la page de cette question mais aussi l’édification des Sénégalais sur la présidentielle de 2017. À cela, s’ajoute également la solution à la problématique de l’expiration de la plupart des cartes nationales d’identités dont l’échéance est prévue en 2016», a fait savoir le porte-parole du jour du Ps.

Abondant dans le même sens, Abdoulaye Wilane a expliqué que la tenue du référendum, cette année, permettra également de mettre fin au «climat vicieux de campagne électorale quasi permanente dans lequel notre pays se trouve.

« Nous avons pensé qu’organiser le référendum en 2015 permettra de pouvoir faire voter tous ceux dont les cartes d’identité arrivent à expiration en 2016. Cette démarche nous permettra également de mettre fin à la psychose de climat de campagne électorale». En outre, le maire de Kaffrine, précisant que le Ps est un parti autonome au sein de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (Bby) a réaffirmé leur ancrage au sein de cette coalition, conformément à son engagement de conquérir et gérer ensemble le pouvoir pris entre les deux tours de la dernière présidentielle.

Source  »Sud Quotidien »

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles