Procès Habré, il trouble à nouveau l’audience et en prend pour son grade…

Mahamat Togoï n’a pas eu, hier, la même baraka, que la semaine dernière. L’étudiant tchadien qui avait bénéficié de la clémence du président de la Cour des Chambres africaines extraordinaires (Cae), en même temps que 11 de ses camarades, après qu’ils ont été épinglés pour trouble d’audience, a remis ça, hier, en traitant de menteur le président de la Commission d’enquête sur les présumés crimes au Tchad.Abakar était en train de répondre aux questions de l’un des avocats commis d’office pour Hissein Habré, quand l’étudiant a lancé : «C’est fini les affirmations. On s’en fout de ce que vous croyez. Amenez vos preuves. Vous avez trahi le Tchad».

Face à ce comportement, le président de la Cour des Cae a demandé son expulsion de la salle. Mais, c’était sans compter avec la témérité de l’étudiant tchadien qui a continué à vociférer.

Le procureur général, Mbacké Fall, d’entrer dans la danse, en demandant à Gustave Kam de procéder à son arrestation pour trouble d’audience, conformément à la loi.
Conduit devant la barre, l’étudiant n’a pas cherché à s’amender.

Lorsque le président de la Cour lui a demandé les raisons de son attitude, il a dit : «Mes raisons ne peuvent être que celles de mon pays, car l’histoire du Tchad est manipulée depuis 20 ans. Ce monsieur a menti».

Une réponse qui a poussé le président Kam à lui donner quelques conseils : «Vous n’aviez pas à vous comporter de la sorte, car le trouble d’audience constitue un délit».

L’étudiant de lui rétorquer : «Vous voulez dire que j’ai troublé l’audience». Réponse qui a poussé le président Kam à lui décerner un mandat de dépôt, avant de lui demander s’il veut prendre un conseil pour assurer sa défense. M. Togoï lui balance à la figure : «Vu la Constitution de cette Chambre, je ne crois qu’un conseil peut me tirer d’ici».

Le président Kam n’a pas suivi le réquisitoire de Mbacké Fall qui demandait une peine de 2 ans ferme, mais l’a condamné à 5 mois de prison ferme.

Source ‘’Populaire’’

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles