Prix alimentaires mondiaux Un recul global noté en juin

L’indice FAO des prix des produits alimentaires a reculé de 0,9 % entre mai et juin 2015, et de près de 21 % par rapport à juin 2014, annonce ce jeudi la FAO.

D’après le communiqué, les prix du sucre et des produits laitiers ont accusé une chute prononcée, tandis que ceux des céréales et des huiles se sont quelque peu raffermis. Les cours de la viande sont restés stables. Dans l’ensemble, à l’exception d’octobre 2014, l’indice des prix des produits alimentaires baisse chaque mois depuis avril 2014 », rappelle la FAO dans un communiqué du 9 juillet.
Le prix des céréales a progressé de 1,5 % par rapport à mai, une première augmentation notée d’un mois sur l’autre depuis décembre 2014. Mais comparés à ceux de juin 2014, les cours ont chuté de pas moins de 17 %.
Le prix du sucre a reculé de 6,6 % par rapport à mai 2015. La chute nette, d’après la FAO a découlé d’annonces d’une production de sucre plus importante que prévue en Inde, le plus grand consommateur de sucre au monde, ainsi qu’en Thaïlande.

La baisse globale des prix est également liée à une production plus élevée que prévu au Brésil, le plus gros producteur et exportateur, favorisé par de bonnes conditions de récolte pour le mois de juin.

Selon la FAO les prix des produits laitiers a reculé de 4,1 % par rapport à mai.

Les laits en poudre ont été les produits les plus touchés par la faiblesse du marché, même si les cours du beurre et du fromage ont eux aussi baissé.

L’indice FAO des prix des huiles végétales a augmenté de 1,3 % en juin, mais reste 17 % en dessous de son niveau de juin 2014.

Les cours de l’huile de palme ont augmenté, soutenus par une hausse de la demande d’importations (en particulier de la part de la Chine et de l’Inde) et par un risque de temps sec toujours d’actualité, lié à El Niño en Asie du Sud-Est. Pour ce qui est de l’huile de soja, la hausse des prix résulte de précipitations plus importantes que d’habitude, dont ont souffert les plantations de soja et les perspectives de récolte aux États-Unis.
Enfin, l’indice FAO des prix de la viande est resté globalement inchangé depuis mars. « Les cours de la viande porcine ont augmenté, tandis que ceux des viandes bovine et ovine ont baissé, et que ceux de la volaille ont peu bougé.

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles