Prévention routière et déontologie professionnelle : Les Chauffeurs du Trésor du Sénégal en renforcement de capacités

En marge de leur assemblée générale tenue le samedi 21 juillet 2018, l’Amicale des Chauffeurs du Trésor Sénégal a bénéficié d’un séminaire de formation axée sur la prévention routière et déontologie professionnelle. M. Cheikh Tidiane DIOP, Directeur général de la Comptabilité publique et du Trésor (DGCPT) en appelle à la discrétion professionnelle qui interdit formellement la divulgation de documents, de faits et d’informations dont on a connaissance dans l’exercice de la fonction.

« Votre corporation constitue un maillon important dans le dispositif et les exigences de votre métier ainsi que votre proximité avec les plus hautes autorités, mérite que l’on vous accorde une attention toute particulière. Aussi, les chauffeurs à l’image de tous les agents de l’administration, évoluent dans des environnements professionnels où l’exigence de performance est de plus en plus requise. C’est pourquoi, en toute conscience de ce besoin de formation j’ai mis en contribution le conseil d’Exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD) pour vous faire, en prélude de vos travaux, une présentation sur le thème : « La sécurité routière, la place et le rôle des chauffeurs dans le dispositif administratif », a souligné M. Cheikh Tidiane DIOP, Directeur général de la Comptabilité publique et du Trésor (DGCPT).
Selon M. Diop, La DGCPT vise à travers ce programme de formation le renforcement du professionnalisme de ses chauffeurs afin qu’ils soient davantage de véritables acteurs d’amélioration de la performance. Et cela passera nécessairement par le développement des compétences des chauffeurs en prévention routière et de déontologie professionnelle ; le renforcement de leurs capacités en mécanique automobile et en conduite économique afin de rationner es ressources ; la maîtrise du régime administratif du véhicule afin d’adopter un meilleur comportement au volant.
Il estime que le thème retenu appelle à une introspection sur notre manière de rendre service à l’administration.
« En effet, les fonctions publiques dont nous sommes investies nous assujettissent à certaines obligations dont nul ne peut se soustraire. Il s’agit entre autres de : la discrétion professionnelle : qui interdit formellement la divulgation de documents, de faits et d’informations dont on a connaissance dans l’exercice de notre fonction ; le lien de subordination ; qui exige l’obéissance aux ordres du supérieur ; la loyauté », dira M. Cheikh Tidiane DIOP.
Il a tenu à préciser qu’il lui revient en tant directeur général du trésor, au même titre qu’il le fait pour les autres amicales, pour les autres catégories socioprofessionnelles de leur accompagner dans leur renforcement de leur capacité.
« Je leur adresse ce message de soutien pour en tout cas leur réaffirmer toute ma considération et les engager à un meilleur accomplissement de leurs obligations, aussi bien en termes de loyauté vis-à-vis de l’administration de leur hiérarchie et également d’observation des règles de discrétion professionnelles et des règles éthiques et morales qui doivent être à la base de tout accomplissement d’une fonction administrative », conclut M. Diop.
Quant à M .Amadou Gueye, président sortant de l’amicale des chauffeurs, il souligne : «
Concernant les conditions de travail, on n’a pas de problèmes. Vraiment le directeur général est en train de nous appuyer surtout en matière de véhicules, il a renouvelé tout récemment notre parc automobile. Nous sommes dans de très bonnes conditions de travail. C’est une très bonne chose, la formation car le métier de chauffeur, c’est le professionnalisme. Et pour être professionnel, il nous faut ces genres de formations-là. La première arme du chauffeur, c’est la discrétion ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles